[REVUE DE PRESSE] Quelque chose que je rends à la terre : Le poète e(s)t le cultivateur (Le Coquelicot) 26 avril 2021 – Publié dans : La revue de presse

Le poète e(s)t le cultivateur, Une critique de Quelque chose que je rends à la terre de Sébastien Ménard (2021) merci à Camille Sova pour cette chronique que vous pouvez retrouver ici-même — Le livre d’abord. L’objet. Il est doux – doux comme du caoutchouc à la soie. Il est fin aussi. 129 pages seulement, dont deux pages noires qui partagent l’ouvrage et énoncent avec qui ces lignes sont écrites : auteurs et autrices d’abord,…

Continuer la lecture

[REVUE DE PRESSE] L'enfant-poisson : retrouver le goût de l'enfance (L'Espadon) – Publié dans : La revue de presse

Merci pour cette belle chronique à retrouver sur le site de L'Espadon. — Je ne connais rien à la pêche mais ça ne m'a pas empêché d'aimer la poésie de Christophe Esnault. D'abord pour son flow de mots et ses flots de jeux de mots en son, ou tout simplement ces morceaux d'enfance bercés par la joie du souvenir qui est avant tout une façon de ressentir une émotion au bord de l'eau, auprès des…

Continuer la lecture

[REVUE DE PRESSE] Voyage sous les flots : entre le feu des volcans des Açores et les glaces du pôle Sud – Publié dans : La revue de presse

Merci à Bifrost et à Erwann Perchoc pour leur chronique des Voyages sous les flots dans le numéro 98 de la revue. Tout le monde aujourd’hui connaît le Nautilus, le fabuleux sous-marin du capitaine Nemo… mais qui se souvient encore de son immédiat prédécesseur, l’Éclair ? Personne ou presque. Imaginé par Jules-Aristide-Roger Rengade, alias Aristide Roger, cet Éclair est l’un des premiers submersibles de fiction. Raisons pour lesquelles on n’est guère surpris de voir Philippe Éthuin…

Continuer la lecture

[REVUE DE PRESSE] J'ai été Robert Smith : « je suis de ce monde-là et c’est le mien à tout jamais » – Publié dans : La revue de presse

Merci à la Viduité pour cette chronique que vous pouvez retrouver ici-même. — Des souvenirs d’adoration, la jeunesse qui revient dans une identification clownesque à l’idole. Avec une belle distanciation à lui-même, en de longues phrases musicales et ironiques, Daniel Bourrion nous fait revivre cet événement, son impossible nostalgie mais surtout ressuscite l’exaltation, les moments de découvertes, l’émotion de la musique sans avoir en parler. J’ai été Robert Smith et ses belles bonus tracks, La…

Continuer la lecture

Carnet de bord 2021, semaine 16 25 avril 2021 – Publié dans : Carnet de bord

publie.net, le feuilleton (que le monde du livre nous envie) à retrouver chaque semaine, par GV. lundi C'est officiel, le Marché de la poésie est reporté à l'automne. Ce n'est que le troisième report de suite, après tout, nous devrions être habitués, et de fait nous le sommes.  La Comédie du livre, quant à elle, se destine à une forme essentiellement numérique. Plutôt que rêvasser à des formes d'évènements n'ayant pas lieu, mieux vaut se concentrer…

Continuer la lecture

[NOUVEAUTÉ] La vie des termites, de Maurice Maeterlinck 21 avril 2021 – Publié dans : Notre actualité

Après les abeilles et les fleurs, avant l'espace ou les fourmis, les termites rejoignent le cycle de la nature de Maurice Maeterlinck, en numérique pour l'instant, en attendant une édition papier de l'ensemble du cycle en fin d'année. Paru initialement en 1926, La vie des termites aborde les contrées les plus sombres du cycle et n'a rien perdu de sa modernité (poétique et philosophique). Si cette publication a fait l'objet il y a un peu plus…

Continuer la lecture

[REVUE DE PRESSE] Quelque chose que je rends à la terre : l’humus lui-même à qui nous devons notre nom d’homme (Les Découvreurs) 19 avril 2021 – Publié dans : La revue de presse

Merci aux Découvreurs pour cette belle chronique à retrouver ici-même. — TENIR AU MONDE. SUR UN BON LIVRE DE SÉBASTIEN MÉNARD PARU CHEZ PUBLIE.NET. Beau titre que ce Quelque chose que je rends à la terre, que viennent de m’adresser les éditions Publie.net. Et l’idée d’imaginer le poème comme une sorte de contre-don, une chose par laquelle on s’acquitterait d’une dette qu’on aurait contractée avec le monde, avec la vie, avec la terre qui nous…

Continuer la lecture

[REVUE DE PRESSE] Doucement (!) : diluer les petites tyrannies quotidiennes (L'Espadon) – Publié dans : La revue de presse

Merci à L'Espadon pour cette belle chronique à retrouver ici-même. — La poésie sur L'Espadon n'est plus réservée au vendredi et déborde désormais sur les autres jours de la semaine. Doucement (!), recueil signé Katia Bouchoueva, nous promène dans une géographie vécue multipliant les rencontres, les sites, les voix et les perspectives, avec un goût pour le déracinement en douceur, à l'affût des indices d'un quotidien français digne d'observations ou de descriptions. Des curiosités bucoliques, historiques…

Continuer la lecture

Carnet de bord 2021, semaine 15 18 avril 2021 – Publié dans : Carnet de bord

publie.net, le feuilleton (que le monde du livre nous envie) à retrouver chaque semaine, par GV. lundi Pour célébrer les 60 ans ce jour de la mission Vostok de Youri Gagarine je me retrouve à travailler sur La vie de l'espace, le prochain volume du Cycle de la nature de Maeterlinck, lequel par ailleurs dans un autre opus (hors du cycle en question) a écrit : L'univers existant depuis toujours et étant infini dans l'espace et le…

Continuer la lecture

[REVUE DE PRESSE] Les présents, d'Antonin Crenn : lumineux et initiatique (Evelyne Leraut) 15 avril 2021 – Publié dans : La revue de presse

Merci à Evelyne Leraut pour cette belle chronique à retrouver ici-même. — La vérité ! s’écrit Gabriel (geste), comme si tu savais cexé. Comme si quelqu’un au monde s’avait cexé. Raymond Queneau & Antonin Crenn. Olympien, ce classique à l’aube-née est un modèle pour tous les étudiants en littérature. Le style est un champ de blé en mouvement. Le fluide magnétique d’un renom en apogée. Cette trame qui pousse son premier cri à la vie, piédestal…

Continuer la lecture