[REVUE DE PRESSE] Voilà un journal intellectuel précieux parce que rare : le Journal de la crise, sur Libr’Critique

Merci à Fabrice Thumerel, critique à retrouver ici. Le moment étant venu de se mettre en Libr-vacance, rien de tel que de prendre le temps de se plonger dans une somme dont on sort grandi. [Sur la crise des subprimes, on ne peut que (re)lire le roman de Mathieu Larnaudie, Les Effondrés] Laurent Grisel, Journal de la crise de 2006, 2007, 2008, d’avant et d’après, tome II : 2007, Publie.net, hiver 2016-2017, 375 pages, 24 €, ISBN : 978-2-37177-464-3. Voici un…

Continuer la lecture

[REVUE DE PRESSE] Un voyage littéraire dans les méandres de la Loire et de la mémoire

Merci à Jean-Luc Poultier pour cette chronique à retrouver sur estuaire.org. MIROIR DE L’ABSENTE Un voyage littéraire dans les méandres de la Loire et de la mémoire « Il vaudrait bien mieux pour tout le monde qu’elle meure rapidement, non ? » Ainsi débute Miroir de l’absente, par cette phrase qui viendra rythmer comme un refrain entêtant le portrait de celle, l’absente, qui n’existe plus que par les souvenirs d’Antoine, le narrateur. L’écrivain Jean-Pierre Suaudeau nous entraîne ici dans…

Continuer la lecture

[REVUE DE PRESSE] Deux hymnes à la ville chez publie.net

Merci à Florent Toniello pour ces deux notes de lecture et cette attention envers l’abonnement 🙂 À retrouver ici. Deux hymnes à la ville chez publie.net On ne dira jamais assez combien un abonnement annuel chez publie.net, qui donne la possibilité de fouiller à l’envi dans le catalogue de cette maison d’édition à la fois en ligne et sur papier, peut permettre de mettre au jour des pépites pour de solides lectures. Surtout lorsque, comme…

Continuer la lecture

[REVUE DE PRESSE] Ce qu’il faut, de Corinne Lovera Vitali, par Nelly Carnet sur Temporel

Merci à Nelly Carnet pour cette magnifique chronique publiée sur Temporel, à retrouver ici parmi d’autres notes de lecture. Face au Vercors photographié par Corinne Lovera Vitali dans toutes ses nuances de gris et de rouge qui donnent la tonalité même au récit, l’auteur nous offre une parole inadmissible. La douleur y est effectivement à son comble. On peut y entendre un cri, modulé grâce à la mise en mot et la musique des phrases, phrases…

Continuer la lecture

[REVUE DE PRESSE] Soleil gasoil, de Sébastien Ménard, lu par Joachim Séné, sur remue.net

Merci à Joachim Séné pour cette chronique à retrouver sur remue.net.   On connaissait tous un type comme ça — un type qui s’était dit j’y vais — et il était parti sur les routes. Ce type c’est Sébastien Ménard. Il écrit des livres sur la route, et prends des photos, AnCé t. est aussi sur la route et prend aussi des photos. C’est le site Diafragm qui leur sert de carnet commun. Sur la route…

Continuer la lecture

[REVUE DE PRESSE] Cratyle pour mémoire – Petites proses sur fond de mots

Merci beaucoup à L’aquarium vert pour cette chronique très fine de Cratyle pour mémoire. À retrouver ici. © Noppasit Mahapolheran Prolongeant le projet entrepris avec Brueghel en mes domaines et Faire avec de composer de « petites proses sur fond de mots », Lionel-Édouard Martin ouvre son très beau Cratyle pour mémoire par une citation tirée des Éléments de physiologie de Diderot et débute la seconde section, aux allures de commentaire, par quelques mots de Dominique de…

Continuer la lecture

[REVUE DE PRESSE] Cratyle pour mémoire : l’enfance des mots

Merci beaucoup à e-littérature.net pour cette chronique autour du nouveau livre de Lionel-Édouard Martin, chronique que vous pourrez retrouver ici sur le site originel.  La langue comme lieu de mémoire, s’identifiant à la mémoire elle-même, tout à l’opposé de l’immédiat. La langue comme reliant à la source. Et comment ne pas évoquer l’enfance où se forme le lexique car c’est après l’enfance que le monde bascule vers un autre réel où le nom et la…

Continuer la lecture

[REVUE DE PRESSE] Courir vers l’Est à perdre haleine (par la librairie Charybde)

Merci à Hughes, de la librairie Charybde, pour cette nouvelle belle chronique (les autres à retrouver ici ou sur le blog de la librairie) autour du travail de Sébastien Ménard. Courir vers l’Est à perdre haleine, en chassant les mythes de rencontre et les images en soi.   L’histoire que je porte ne connaît ni virgule ni ponctuation. Elle se dessine dans nos têtes le matin. C’est la petite phrase qu’on entend encore – celle…

Continuer la lecture

[REVUE DE PRESSE] Images d’enfance en noir et blanc – Mihàlis Ganas

Merci beaucoup pour cette chronique à retrouver sur Le Présent défini. Marâtre Patrie / Μητριά πατρίδα (1980) Texte de Mihàlis Ganas* Traduction Michel Volkovitch Éditions Publie.net La photo de famille, prise en 1948, qui illustre la couverture du texte de Mihàlis Ganas, annonce d’emblée la couleur : cinq femmes en vêtements noirs et un seul vieil homme, deux jeunes enfants, les visages fermés, les regards durs, les mentons bien droits… on se dit que cette famille-là…

Continuer la lecture