Un texte/Une voix — Elle, ma Grèce /Michel Volkovitch 20/10/2013 – Publié dans : Un texte/Une voix – Mots-clé : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

[divider style= »dotted » height= »40px » ]

Pour cet entretien du dimanche, c’est Michel Volkovitch qui nous parle de Elle, ma Grèce, en répondant à nos trois questions :

couv_elle_ma_greceQuelle est la phrase/anecdote/situation qui déclenche l’écriture de Elle, ma Grèce ?

Je ne sais pas. J’ai pris des notes au fil de mes voyages là-bas, sur les lieux, les personnes, les livres, les musiques, jusqu’au jour — je ne me souviens plus quand — où j’ai compris que tous ces fragments communiquaient entre eux, qu’ils formaient un tout. C’est le récit d’une histoire d’amour avec la Grèce, avec ses moments heureux et malheureux, avec tout l’agacement et toute la tendresse que ce pays m’inspire.

Si Elle, ma Grèce était une personne ou un personnage, qui serait-il ?

Le livre s’est mis à exister en moi quand je me suis rendu compte qu’il était une lettre que j’écrivais à la Grèce — lettre d’amour ou d’amitié, je ne sais — et qu’elle était devenue pour moi, véritablement, une personne. S’il fallait à tout prix trouver quelqu’un qui la résume, alors ce serait l’ami à qui le livre est dédié : Hiraklis Papalèxis. Il a été mon premier lien avec les auteurs et les éditeurs. Il a écouté patiemment mes histoires lors de nos trop rares rencontres. Il m’a prêté sa maison au Pirée, je lui ai prêté la mienne à Paris. Sur la fin il travaillait dans deux revues littéraires, avec passion, et se tuait à la tâche. Il en est mort, à cinquante ans. Je pense à lui chaque fois que j’entends dire que les Grecs sont flemmards.

Quel passage/mot/extrait de Elle, ma Grèce vous tient le plus à cœur et pourquoi ?

Les pages qui comptent le plus pour moi sont celles du début, qui racontent mes étés à Thessalonique au début des années 80, celui de 1982 surtout : le moment où ma vie a basculé. Ma seconde naissance.

[button link= »https://www.publie.net/livre/elle-ma-grece/ » round= »yes » size= »normal » color= »blue » flat= »no » ]Télécharger le livre[/button] [button link= »https://www.hightail.com/download/OGhlcmxYcVhRYTlYd3NUQw » round= »yes » size= »normal » color= »blue » flat= »no » ]Télécharger un extrait[/button] [divider style= »dotted » height= »40px » ]

Michel VolkovitchPour en savoir plus sur Michel Volkovitch, vous pouvez consulter son site, vous y trouverez sa bibliographie, ainsi que des textes et son actualité.

D’autres traductions de Michel Volkovitch sont disponibles chez publienet :

Toi au moins tu es mort avant, de Chrônis Míssios

La fiancée de l’an passé, et Gracieuse dans ce désert, de Zyrànna Zatèli

Oktàna, ce jour d’hui, d’Andréas Embirikos

Douleur du Vendredi saint, de Yorgos Ioànnou

Poèmes d’un autre, de Stratis Pascàlis

Yaàannena la neige, de Mihàlis Ganis

Les Cénobites, précédé de Le bidet, de Màrios Hàkkas

ainsi que deux anthologies : Poètes grecs du 21e siècle et Douze jeunes poètes.

Bonnes lectures et à dimanche prochain !