Carnet de bord 2020, semaine 37 13 septembre 2020 – Publié dans : Carnet de bord

publie.net, le feuilleton, à retrouver chaque semaine, par GV. lundi Si j'écris quelque part que me voilà de retour sur le pont de la rentrée c'est que c'est le cas. Voilà. Quelques petites frustrations survenues durant mon absence : nos deux lancements en librairie sont victimes du (non, de la) covid. Le lancement aux Mots à la bouche prévu initialement le 16 septembre est repoussé à octobre, du fait de la clusterisation de Paris et…

Continuer la lecture

[REVUE DE PRESSE] « On dirait que le brise-lames de Sète tient son journal » 8 septembre 2020 – Publié dans : La revue de presse

Merci beaucoup à Ahmed Slama pour cette chronique que l'on peut retrouver sur le site de Fabrice Thumerel : Libr'Critique. « On dirait que le brise-lames de Sète tient son journal » : pas qu’une impression, il se déploie tout au long de la centaine de pages qui le composent, c’est dense et ça danse. On ouvre et l’on retrouve quelques illustrations du jeu-vidéo accompagnant la parution du livre ; un tétrapode placé ici, le plan du brise-lames là.…

Continuer la lecture

Carnet de bord 2020, semaine 31 2 août 2020 – Publié dans : Carnet de bord

publie.net, le feuilleton, à retrouver chaque semaine, par GV. lundi Pendant mon absence vendredi Roxane a bien avancé, en échangeant avec Daniel Bourrion et Philippe Castelneau, sur la maquette du nouveau Je suis Robert Smith (avec bonus track je vous ferai dire mais chut, c'est une surprise -- en fait non). L'un des dilemmes qui se présente à nous : compte tenu de la brièveté du texte, il est nécessaire de se demander comment épaissir le…

Continuer la lecture

Carnet de bord 2020, semaine 29 19 juillet 2020 – Publié dans : Carnet de bord

publie.net, le feuilleton, à retrouver chaque semaine, par GV.  lundi   Par hasard, je trouve chez Bergounioux, qui lui-même le trouve chez Faulkner, la littérature inquiète chère à Benoît Vincent. Voilà ce qu'il (Bergounioux) dit de l'un (Faulkner) que l'on pourrait tout à fait retrouver chez l'autre (Vincent) quand des étudiants l'interrogent sur la valeur symbolique de tel passage ou tel personnage  : Il répondra simplement qu'il est "trop occupé à peindre des êtres et…

Continuer la lecture

Carnet de bord 2020, semaine 26 28 juin 2020 – Publié dans : Carnet de bord

publie.net, le feuilleton, à retrouver chaque semaine, par GV.  lundi Cette année, nous ne serons pas présents au salon de L'autre livre en novembre et ce n'est pas un choix de notre part. On n'a pas non plus raté le coche des envois de dossier, au contraire même, on était sur le coche, si la chose est possible, mais voilà. Il y a plus de demandes que d'élus et, sauf désistement d'ici-là, nous sommes sur…

Continuer la lecture

Carnet de bord 2020, semaine 25 21 juin 2020 – Publié dans : Carnet de bord

publie.net, le feuilleton, à retrouver chaque semaine, par GV.  lundi Ce week-end, le brise-lames était dans Libé. Que dis-je, le brise-lames, non, le Journal du brise-lames ! Et voici l'article que voilà (merci à Guillaume Lecaplain pour sa lecture) : Vous êtes une boule à peu près rose et vous roulez sur un banc de pixels. Des sonorités étranges accompagnent votre itinéraire. Alors vous entendez la voix d’une femme vous parler d’un vieux bâtiment. Le Journal du brise-lames de Juliette…

Continuer la lecture

Carnet de bord 2020, semaine 24 14 juin 2020 – Publié dans : Carnet de bord

publie.net, le feuilleton, à retrouver chaque semaine, par GV.  lundi Mon premier acte fondateur dans cette semaine 24 de l'an de grâce 2020 sera de paramétrer (enfin) un raccourci clavier parfait pour la commande accepter les modifications. Plus de clic droit ni  d'accept change. Juste une combinaison digitale, puisque nécessitant l'usage de deux doigts. Du coup, c'est ce que je fais sur le manuscrit de la Comédie urbaine revu par Sébastien Doubinsky : je cmd a à…

Continuer la lecture

Carnet de bord 2020, semaine 3 19 janvier 2020 – Publié dans : Carnet de bord

publie.net, le feuilleton, à retrouver chaque semaine, par GV. lundi L'autre jour une lectrice m'écrivait, il y a du roman dans les poèmes de Fabrizia Ramondino et c'est vrai. On peut même parier sans trop craindre de se tromper qu'il y a également de la poésie dans ses romans. C'est ce qui fait probablement de cette auteure une auteure qui nous parle : sa capacité à osciller dans les deux champs (chants) de la parole écrite. À…

Continuer la lecture