Continuer à lire…

Une ville vide, vue par Liminaire

Lire cette note de lecture sur le billet original. Merci à Liminaire pour cette riche et foisonnante chronique. [divider style="dotted" height="40px" ] Le retour n’est jamais le retour. Les mouches, toujours, et le feuillage. Sauf mention contraire, toutes les citations de ce texte sont extraites de La ville vide, de Berit Ellingsen, traduit par François Bon sur Publie.net. « Quand le film se termina sans la scène, il fut surpris. Il se rappelait chaque détail : les personnages,…

Continuer la lecture
Continuer à lire…

Les Trois Yeux chez Mark et Marcel

Merci à Nathalie, @1pseudodeplus sur Twitter pour cette magnifique chronique ! Quand on vous dit qu'il faut lire ArchéoSF... Il avait cet air que l’on prend quand on affronte la mort, et, brusquement, d’un geste unique, il tira le rideau de serge noire. Maurice Leblanc, Les trois yeux, paru en revue en 1919, en livre en 1920, édité chez ArchéoSF (une mine d’or), achetable sur Publie.net. Ah, je me suis régalée ! Il s’agit d’un petit roman d’anticipation, qui se…

Continuer la lecture
Continuer à lire…

Sabine Huynh lit Christophe Grossi

Merci Sabine Huynh pour cette Note de lecture que nous retranscrivons sur ce blog. Lecteurs, n'hésitez pas à découvrir le site de Sabine ainsi que ses livres... Va-t’en va-t’en c’est mieux pour tout le monde de Christophe Grossi (Publie.net, 2011) est un livre douloureux dont le fil se déroule comme la bobine d'un road-movie, un récit raconté par une voix hantée et qui hante, et qu’on aimerait pouvoir écouter pendant qu’on conduit. On y suit un…

Continuer la lecture
Continuer à lire…

Lotus Seven — Note de lecture de Thierry Beinstingel

"À la base, il y a le feuilleton Le Prisonnier qui passe sur les petits écrans au moment où la plupart des français s’équipent en postes de télévision et qui leurs permettront de voir, quelques mois plus tard, Mai 68 en direct. La narratrice est trop jeune pour y déceler comment le monde bouge. À six ans, le monde reste stable : calée dans les bras de son père, elle regarde s’avancer la grosse boule…

Continuer la lecture
Continuer à lire…

Régine Detambel et Jacques Serena prochainement dans la revue D'Ici Là

Un article écrit par Pierre Ménard, responsable de la revue D'Ici Là dont vous pouvez découvrir les numéros ici-même, le neuvième et dernier numéro à découvrir étant Vienne la nuit sonne l'heure. Rendez-vous sur le site dédié à la revue pour suivre toutes les actualités de la revue, résidences, portraits, bande-son... [divider style="dotted" height="40px" ] Publie.net vient de diffuser deux nouveaux ouvrages : Martin le bouillant, de Régine Detambel, et Musaraignes de Jacques Serena. Deux auteurs que vous pourrez également retrouver dans le prochain numéro…

Continuer la lecture
Continuer à lire…

Découvrir le livre numérique avec Publie.net (III) : traduire (1)

Merci à Marc @SoBookOnline qui continue dans sa lancée et nous propose un article passionnant autour de Michel Volkovitch et de L'anthologie des poètes grecs du 21e siècle... Suivez le lien pour lire l'article original. Intro > Et déjà des digressions Y’a 10 ans pour Noël j’avais demandé plusieurs anthologies de poésies dites étrangères dans la célèbre collection de Gallimard : chinoise, japonaise, portugaise, russe, yiddish et j’en oublie (je parcours mentalement et imparfaitement ma pauvre…

Continuer la lecture
Continuer à lire…

Critique de L'Être urbain de Raymond Bozier

Merci à Étienne Ruhaud pour sa critique de L'être urbain, de Raymond Bozier et merci à @jppastor de l'avoir portée à notre connaissance. Retrouvez l'article original sur son blog.  [divider style="dotted" height="40px" ] Écrivain reconnu, récompensé par le prix Poitou-Charentes et le Prix du Premier roman en 1997 pour Lieu-dit (éditions Calman-Lévy), Raymond Bozier s’est d’abord consacré à la poésie, développant une esthétique rare et exigeante à travers trois recueils : Roseaux (CCL éditions, 1986, réed. publie.net 2008), Bords de mer (Flammarion, 1998) et Abattoirs 26 (Pauvert,…

Continuer la lecture
Continuer à lire…

Magma sur les Glossolalies

Merci à @selenacht qui sur son site Glossolalies a écrit cette superbe chronique de Magma, écrit par Lionel-Édouard Martin. Boire seul et triste, aux chan­delles – seul et triste. Au moins ça coule, brûle les muqueuses, les anes­thé­sie. Au fond, plus dura­ble­ment que l’alcool, feu de paille. Là, c’est le feu de chêne, la braise, où mijote l’ivresse, brouillant la cer­velle, mais qui nour­rit, peut-être mal, mais qui nour­rit, comme nour­rissent aussi le café, les ciga­rettes…

Continuer la lecture
Continuer à lire…

La désindexée, Ma mère est une fiction et Les Je-Sais-Pas chez Tu Lis Quoi

Tu Lis Quoi a lu trois livres publie.net et voici ce qu'elle a pensé !  Les trois livres du jour sont tous édités chez Publie.net. Disponibles donc en numérique. Et pour certains, disponibles également en version papier sur Publiepapier. A vous de choisir donc ! La désindexée – Olivier Le Deuff Ils sont tous psychés-branchés, se jaugent à la comparaison d’algorithmes de popularité et d’influence, s’échangent leur e-card, et ne se présentent plus par leur nom, mais…

Continuer la lecture
Continuer à lire…

La Crise de Joachim Séné

On écoute la radio le matin, pour se tenir au courant des nouvelles du monde, et il y a ces mots qui reviennent, provoquent toujours les mêmes craintes, les mêmes énervements, les mêmes abattements. Ce sont de pauvres mots toujours utilisés à l’identique, à en devenir des clichés, notre imaginaire commun, refrains qui valsent, que les discours ambiants reprennent et ne mettent jamais en doute, car ce serait se mettre en doute eux-même. La machine…

Continuer la lecture