Lettre d'info de mars 2020 11 mars 2020 – Publié dans : La lettre d'info – Mots-clés : , ,


Lettre d'information de mars

Chères et chers ami·e·s,

Notre participation au prochain Salon du Livre (Livre Paris) est malheureusement compromise, pour les raisons que vous savez sans doute déjà (tâcher de ne pas propager des miasmes pandémiques à nos lecteurs et trices dans des espaces confinés). Bon, nous ne participons jamais à Livre Paris et cette année ne devait pas faire exception, mais disons que cette fois notre aptitude à ne pas prendre part à ce salon est tellement prononcée que l'ensemble de la manifestation a été elle-même annulée. Nous en sommes les premiers surpris, tant l'influence que nous pouvons exercer sur le monde et les salons nous était inconnue. Là où ça se corse, c'est dans l'optique où cela se propagerait aussi à des salons ou rencontres où nous souhaitons bien participer... L'agenda proposé un peu plus bas dans cette lettre doit donc être pris avec des pincettes, voire des gants en latex.

Que faire alors en mars qui n'implique pas d'être confiné où que ce soit, ou en situation de contact dangereux avec quiconque ? Pour commencer, fermer les fils d'actualité post-apocalyptiques (ou pré-post-pandémiques) et faire un pas de côté par rapport aux discours du désastre. Se choisir mentalement un lieu à soi, par exemple une ville, à découvrir, redécouvrir, à traverser de part en part. De préférence, des profondeurs vers la surface. Une fois qu'elle a été bien arpentée, pratiquée, éprouvée, que vous vous en êtes épris (ou vice versa), fuyez la sans attendre et sevrez-vous d'elle. Dessoûlez, quoi. Allez-vous en, allez-vous en loin. Ensuite, prenez de la hauteur. Ou bien le large. La poudre d'escampette peut aussi être une option. Voyez le monde à distance. Sillonnez en les routes, outrepassez ses frontières (quand elles ne sont pas fermées pour cause, précisément, de confinement). Faites une pause. Buvez un coup (avec modération). Restaurez-vous. Mangez du camembert. Pardon ? Vous avez bien lu. Vous avez bien lu, mais avez-vous conscience de ce qu'il y a dans votre assiette ? Comment est-il conçu et fabriqué, ce morceau de fromage, totem de la gastronomie française semble-t-il (pour une raison qui nous échappe un peu, on ne va pas se le cacher) ? Qui l'a moulé, démoulé, pasteurisé, transporté, étiqueté, distribué, commercialisé, vendu et où ? Dans quelles conditions ?

À ce stade de notre histoire (normalement), vous ne tenez déjà plus. Il vous faut vous enivrer des villes soûles (nouveau livre de Christophe Grossi qui paraît aujourd'hui même), il vous faut vous en aller vous en aller, et c'est mieux pour tout le monde (réédition de son précédent livre dans un nouveau format disponible également), comme il vous faut goûter et sonder les délices (et les souffrances) des étés camembert (nouveau récit de Daniel Bourrion, illustré par Roxane Lecomte, à paraître le 25 mars) voire même, soyons fous, il vous faut vous abonner pour découvrir dès à présent nos futurs livres en avant-première (privilège ultime des abonnés) sur notre site.

Quoi que vous choisissiez, dites-vous que ce sera là l'occasion de faire l'économie d'un supermarché du livres en quarantaine et de vous confiner (ou bien, qui sait, vous confire) dans des lectures plus saines,

Bons baisers pasteurisés, avec ou sans masque,

Toute l'équipe publie.net

Parutions du mois









Nouveautés





À paraître en avril





Après le livre et au-delà

 

Rendez-vous le 15 avril prochain pour une littérature qui dépasse comme jamais les frontières du livre avec Le Journal du Brise-lames de Juliette Mézenc, et son adaptation en jeu vidéo par Stéphane Gantelet.

Notre catalogue
cliquez sur l'image pour le télécharger



Abonnez-vous pour l'année
et profitez des livres en avant-première



Suivez les coulisses de la maison d’édition







Agenda

Sous réserve d'annulation à cause de ce que vous savez...

  • Du 9 mars au 12 avril, Antonin Crenn sera en résidence au Pôle Mémoire  de la Ville de Montauban.Venez le rencontrer, découvrir son univers littéraire et son projet de résidence. Suivez-le également dans ses flâneries au sein des réserves du Pôle Mémoire à la découverte de documents originaux. Plus en détail : jeudi 12 mars à 19 heures : rencontre à la Petite Comédie (41, rue de la Comédie) / jeudi 26 mars : flânerie dans les collections patrimoniales du Pôle mémoire (2, boulevard Édouard-Herriot).

  • Le 14 mars à la libraire les Volcans à 17h, à Clermont-Ferrand, rencontre avec Elena Jonckeere animée par Catherine Tauveron.

  • Du 3 au 5 avril, nous serons présents à Bordeaux au festival Escale du livre ! Avec en signatures, le 4 avril après-midi Juliette Mézenc et Antonin Crenn.
  • Le mardi 19 mai à 18h, à l'École des Chartes, Vincent Haegele et Emmanuel de Waresquiel donnent une conférence intitulée « Chemins de papier. Histoire d’un manuscrit de science-fiction retrouvé », autour de l’ouvrage L’Empire savant de Pierre-Marie Desmarest.

À noter que la rencontre du 24 Mars à la librairie Les Champs Magnétiques autour de Fabrizia Ramondino avec Emanuela Schiano di Pepe, sa traductrice, est pour l'heure repoussée à une date indéterminée.

Revue de presse

L'homme heureux



C'est le livre de notre réalité augmentée, pleine de bribes (...).
Un László Krasznahorkai du futur.

L'espadon

Ainsi s’agira-t-il de « Détruire internet » tel qu’il s’est construit, tel qu’il se fait prolongement du contrôle. Sortir internet, et nos vies avec, de la marchandise, du travail marchand, de la production qui n’a d’autre but que de produire et se reproduire.

Ahmed Slama, Libr-Critique

L'homme heureux figure également parmi les recommandations de lecture de Julien d'Abrigeon (FB)

L'empire savant

Le roman inédit de Pierre-Marie Desmarest, exhumé, découvert et édité par Vincent Haegele figure dans la première sélection du Grand prix de l'imaginaire, dans la catégorie Prix spécial !

Retours



Un recueil qui couvre quasiment toute la vie de son autrice (de 1956 à 1992), avec des textes la plupart du temps très courts (...) et usant d’une langue très concrète, riche en images, «impoétique et bizarre», dit Ramondino.

Guillaume Lecaplain, Libération

Paysage augmenté

Ce livre, à la fois poétique, géographique et politique, défamiliarise les territoires établis par les hommes, tout en renversant le statut de leurs frontières, ainsi que la logique et le bien-fondé de leurs aménagements.

Sabine Huynh

À notre humanité

Marie Cosnay (...) expurge avec minutie, livrant l’essentiel dans le chaos assourdissant d’une période où le chassepot donne le rythme.

Warren Bismuth

« Paysage augmenté lu par Sabine Huynh
[NOUVEAUTÉ] La ville soûle, de Christophe Grossi »