[NOUVEAUTÉ] Conrad et Coleridge, disponibles en édition bilingue 14/10/2015 – Publié dans : Notre actualité – Mots-clé : , , , , , , ,

Bilingue. Cuisine de traducteurs

Plus de deux ans que le projet murissait.
Deux années à réfléchir à la bonne formule, à quels textes et sous quelle forme, réflexion initiée avec la collection Nouvelles traductions classiques.
Il y eut tout d’abord les premières traductions de la résolument moderne Virginia Woolf et de la mordante Jane Austen par Jean-Yves Cotté, puis l’apport linguistique saisissant sur la littérature italienne d’Emmanuel Tugny, avec le piquant Luigi Pirandello ou Giacomo Leopardi, le philosophe. Enfin, la traduction inédite et non censurée d’un monument de la littérature par Christine Jeanney, l’incontournable Portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde.
Mais au-delà, un engagement, aussi. Celui de toute l’équipe de publie.net pour soutenir la traduction. Grecque, avec l’extraordinaire travail de Michel Volkovitch. Turque, avec l’apport tout aussi essentiel de Canan Marasligil et la fierté de porter auprès d’un public francophone une auteure comme Perihan Mağden.
De cet amour de textes fondateurs, et parfois, quasi inconnus ou à la traduction datée, est née une envie, profonde, celle de non seulement leur redonner un souffle nouveau, mais également, de répondre à un souhait de nombreux lecteurs et libraires : celui de remettre au goût du jour l’édition bilingue.
Le principe du bilinguisme a un écho particulier pour moi. Mes racines sont catalanes et bretonnes, deux langues — ayant grandi en pays catalan, je n’ai entrepris la découverte de la seconde qu’à mon adolescence — qui se sont toujours superposées et mélangées au français. Une transmission orale, le plus souvent familiale, mais également écrite, via quelques ouvrages glanés ici et là.
J’ai également l’immense chance de vivre une partie de l’année en Asie, à quelques jets de pixels de notre ami Mahigan Lepage, qui a récemment lancé la collection « La machine ronde ». Ma petite fille est donc franco-thaïe, et entamant son apprentissage de la lecture, elle a l’incroyable opportunité de grandir et de baigner dans un mix linguistique entretenu, là aussi, par le milieu familial, mais aussi par des lectures multilingues qui seront très vite enrichies par ses propres découvertes.
Le biculturalisme a d’important qu’il participe activement à la constitution de notre identité propre. Cette collection « Bilingue » a donc l’ambition de redonner une place de choix à la parole de l’auteur dans sa langue d’origine portée par la voix du traducteur, sans perversion ou facilité. Une alliance linguistique, mais aussi un espace d’annotation visant à une meilleure compréhension de l’œuvre.
Un travail qui va se concentrer sur les auteurs phares que sont Jane Austen, Virginia Woolf, James Joyce, Giacomo Leopardi, Luigi Pirandello, Oscar Wilde, Euripide, ainsi que Samuel Taylor Coleridge et Joseph Conrad, mais sans s’interdire non plus des voix plus contemporaines.
Les prochaines semaines seront consacrées à la mise à jour des titres déjà parus, comme Trois guinées, Le portrait de l’artiste en jeune homme et Une pièce à soi qui vont s’enrichir de leur version anglophone originale.
Et, dès aujourd’hui, d’inaugurer cette nouvelle collection que j’ai le bonheur de diriger, avec la parution couplée papier/numérique de La ballade du vieux marin/The rime of the ancient mariner, de Samuel Taylor Coleridge, fabuleux poème romantique traduit par Patrick Calais, postface par Michel Volkovitch et de l’incontournable Demain/To-morrow de Joseph Conrad, traduit par Jean-Yves Cotté.
mockup_coleridge
entree-coleridge debut-coleridge
[button link= »https://www.publie.net/wp-content/uploads/2013/04/9782371774292-EXTRAIT.pdf » round= »yes » size= »normal » color= »red » flat= »no » ]TÉLÉCHARGER UN EXTRAIT[/button]
Ces deux ouvrages ont de particulier qu’ils illustrent tous deux nos partis pris éditoriaux en papier, et lorsque cela est possible dans la version numérique quant à la présentation du texte traduit et de sa version originale. En vis-à-vis, pour un respect complet de la parole d’origine, ou, pour la prose et le vers, en lecture parallèle sur une même page — ce qui est le cas du poème de Coleridge.
mockup_conrad
entree-demain demain-02 demain-
[button link= »https://www.publie.net/wp-content/uploads/2013/04/9782371774285-EXTRAIT.pdf » round= »yes » size= »normal » color= »red » flat= »no » ]TÉLÉCHARGER UN EXTRAIT[/button]
Grande fierté, donc, de vous faire (re)découvrir ces grands textes avec la vision qu’est la nôtre. De vous faire entrer dans notre petite cuisine exploratoire et de vous faire partager ces auteurs bousculeurs de frontières, pionniers de leur époque et toujours d’actualité.