poreuse

Poreuse | Juliette Mézenc , ,

Préface de Marie Cosnay

Prix numérique 4.99€
Prix papier 17.00€

Réinitialiser

En cas d'achat du livre papier, le livre numérique est téléchargeable sans frais supplémentaire.
Tous nos fichiers numériques sont sans DRM.

Télécharger un extrait
Télécharger un extrait EPUB Télécharger un extrait PDF Lire l'extrait en ligne

Les humains font monter le niveau de la mer.

D’images en rêves et en récits on monte : on pourrait être au cinéma, et c’est une histoire d’aujourd’hui. Un fils dépressif caché allongé, un père qu’on n’a aucun mal à imaginer hurlant vers le volcan, sorti tout droit de bourgeoisie et de chez Pasolini, un mec bien, Yacine, qui fait la lecture aux fœtus, une fille qui pédale, se blesse, vient et revient sur la plage où débarquent des migrants comme il en débarque tout l’été sur les rives de notre Méditerranée, et ça fait fuir les touristes — mais ça doit pas gêner assez, les corps défaits, puisque on continue de monter des murs, celui d’Erdine fait 12 kilomètres de long.

Il faut l’entendre, la langue, elle porte en elle, au- dedans, porteuse et poreuse, le courage des migrations, la douleur des exils, la précision de survivre.

Jeu de fragments, bonds et rebonds, cheminement labyrinthique, avec Poreuse, Juliette Mézenc explose les limites d’un genre.

Poids 182.794 g
Dimensions 20.3 x 13.3 cm
Auteur

Juliette Mézenc

Collaborateur

Préface de Marie Cosnay

Éditeur

publie.net

ISBN numérique

978-2-8145-0638-1

ISBN papier

978-2-37177-494-0

Nombre de pages

168

Date de parution 06/09/2017

Juliette Mézenc écrit à Sète et ailleurs. Elle travaille régulièrement avec d’autres écrivains et artistes. Ses terrains de jeu : l’écriture « entre les genres », la fiction transmédia, la performance et le vidéopoème.

Site : http://www.motmaquis.net/

Autres publications

Laissez-passer, Éditions de l’Attente (2016)

Une chambre à écrire, L’ire des Marges (2016)

Elles en chambre, Éditions de l’Attente (2014)

Sujets sensibles, Éditions Publie.net (2009)

Soyez le premier à commenter “Poreuse | Juliette Mézenc”