[NOUVEAUTÉ] Alger céleste, de Katia Bouchoueva 06/02/2019 – Publié dans : Notre actualité – Mots-clés : , , , ,

Aujourd'hui, on s'élève : en gagnant l'Alger céleste de Katia Bouchoueva (que vous avez peut-être découverte lors du festival Seconda il y a une dizaine de jours ?), c'est tout un voyage linguistique, tendre, vigoureux et poétique qui s'offre à vous. Au-delà des frontières, Alger céleste tisse des passerelles et des correspondances entre des territoires que des figures douces (personnages ou voltigeurs venus de l'enfance ?) se chargent de relier. Dans sa démarche d'écriture, dans son investissement sur le versant du son et de la performance  (écoutez donc les enregistrements ci-dessous, et regardez les vidéos !), ce recueil est l'un des grands moments de notre début d'année.

Alger céleste lu par Sabine Huynh

Alger céleste est un texte bouillant et glacé, qui va vite tout se faisant sentir longtemps, qui est à la fois doux et pimenté, envolé, politique, actuel, fantaisiste, plein de langues étrangères, irrévérencieux sans être inconvenant et juste ce qu'il faut de coquin et de sucré pour séduire. Ce livre m'a donné l'impression de lire Prévert, Queneau, Michaux, John Ashbery et peut-être Soupault aussi, en même temps.
Donc si comme moi vous êtes rigide et borné, vous risquez de passer à côté d'un texte tout à fait décoiffant et revivifiant. Certains pourront objecter que la poésie n'est pas un gel coiffant pour cheveux au parfum menthe fraîche et pin enneigé... certes, mais je préfère de loin une coiffure en pétard savamment sculptée par la vie avec ses pics et ses grands huits qui sentent le large et donnent envie de gambader entre Moscou, Odessa, Varsovie, Tolède, Beyrouth, Tel Aviv, Jérusalem et Alger -- entre autres, parce qu'une "fille-chat" comme Katia Bouchoueva n'est ni en reste ni en rade -- aux coupes (tout) juste jolies de filles-fleurs se ressemblant toutes.

Allez, on rue pas on se rue, chez son libraire et sur le site des éditions, pour découvrir Alger céleste de Katia Bouchoueva, à paraître aux fabuleuses éditions Publie.net (l'un de mes éditeurs préférés) le 6 février, dans la collection "L'esquif", dirigée par Jean-Yves Fick et Virginie Gautier, qui savent décidément dénicher les écritures originales. J'allais oublier : Alger céleste se clôt sur un petit lexique tout à fait... poétique, vous verrez.

 

 

Et petit à petit redevenons
homard et thon,
de la Mer Noire – saumon –
picore les petits sablés / les petits soviets au sucre de la marée – petits tristes –
vous êtes, nous sommes, redevenons. Mais qui rallume la chanson ?
Qui l’enregistre ?

Suite de poèmes vocalisés par une ballerine voyageuse, Alger céleste trace une cartographie intime entre est et ouest, sud et nord, air et terre, Russie et Algérie, personnages de contes et héros nationaux, qui serait la délimitation d’un territoire reçu dans l’enfance puis réinventé par les mots. Ce qu’ils contiennent de distances et de rapprochements, de jeux et d’étrangeté, Katia Bouchoueva, poète et slameuse, sait parfaitement le faire entendre et résonner.

 

Écouter le livre

Alger céleste en vidéo

Chat — Alger céleste, Katia Bouchoueva from publie.net on Vimeo.

Jambes — Alger céleste, Katia Bouchoueva from publie.net on Vimeo.

Retour — Alger céleste, Katia Bouchoueva from publie.net on Vimeo.

*

*        *

104 pages
ISBN papier 978-2-37177-568-8
ISBN numérique 978-2-37177-203-8
12€ / 5,99€

 Vous pouvez commander ce livre directement sur notre boutique (une manière de soutenir la maison d’édition et ses auteurs) ou en ligne (Place des libraires, etc.) — et bien évidemment chez votre libraire en lui indiquant l’ISBN 978-2-37177-568-8, distribution Hachette Livre.

ACHETER LE LIVRE