[NOUVEAUTÉ] Lieux, de Daniel Bourrion 07/03/2018 – Publié dans : Notre actualité – Mots-clé : , , ,

Daniel Bourrion, dans son exploration des formes brèves et sérielles (lire son Usine d'étés, actuellement en cours de publication), est une voix à part parmi les écritures actuelles qui se donnent à lire au jour le jour sur le web. Et qui se donne pleinement (possibilité d'accéder sur son site Face Écran aux étapes préalables de la construction de ses pages). Il est aussi l'un des auteurs historiques du catalogue, avec une esthétique de la prose poétique travaillée, réinventée à chaque texte. S'essayant à des genres différents (le voyage avec Sardinia, le conte rock avec J'ai été Robert Smith ou l'inclassable - et inoubliableCantique de la paranoïa), il construit une œuvre minutieuse, à tout point de vue singulière.

Son dernier livre, Lieux, paraît aujourd'hui. Le voici. Prenant pour objet le territoire comme matière première mais aussi le temps qui le défait, le remodèle, l'ensemence, Lieux est une rêverie sur le passé, sur le terreau familial, et l'interdépendance des époques qui se cherchent, se chevauchent, vont régulièrement au contact les unes des autres comme des plaques tectoniques qui se jouxtent. C'est aussi un film qui se donne à lire comme il a été, semble-t-il, ressenti : projeté sur la vitre d'une voiture en mouvement. Lecteurs et lectrices de ce livre, nous sommes aussi spectateurs de la mémoire en train de se jouer, à mesure qu'elle se décompose, puis recompose, ballet éternellement recommencé. C'est réellement un texte à part, envoûtant à bien des points de vue, et qui trouvera écho dans les mois qui viennent dans d'autres livres à paraître qui arpentent les mêmes territoires, voire les mêmes thématiques (et prenons dès à présent rendez-vous avec Joachim Séné et Lionel-Édouard Martin à la rentrée prochaine, je n'en dis pas plus...). Petit par la taille (dans le format inauguré à l'automne avec Cabane d'hiver) c'est un grand livre. Lisez-le, c'est une valeur sûre.

C'est une illusion, rien de cela n'existe, rien de ces lieux, ces gens, ces histoires n'est réel dans le fond, c'est un château de cartes qu'on a trouvé sur le bord d'une route...

Au prétexte d'un trajet en voiture pour retrouver le village familial, Daniel Bourrion réécrit la rêverie qui l'anime à mesure qu'elle se présente à lui : le long de la vitre, comme un décor en formation, en mouvement. Le roman des souvenirs se met alors en marche. Terrains, territoires, frontières et personnages qui le peuplent se proposent de réinventer, par l'écriture, toute une géographie littéraire et poétique. La matière du passé, des morts qui l'ont peuplé, des gestes qui le prolongent encore, prennent la forme d'une lente mélancolie dévoilant à chaque page des trésors de prose poétique. Les lieux dont on garde mémoire, lit-on, sont des îles posées sur la grande mare du temps, ce sont des nénuphars... Claude Simon n'est pas loin. Les feux-follets non plus.

 

 

 

96 pages
ISBN papier 978-2-37177-532-9
ISBN numérique 978-2-37177-189-5
12€ / 4,99€

 Vous pouvez commander ce livre directement sur notre boutique (une manière de soutenir la maison d’édition et ses auteurs) ou en ligne (AmazonPlace des libraires, etc.) — et bien évidemment chez votre libraire en lui indiquant l’ISBN 978-2-37177-532-9, distribution Hachette Livre.

 

GV