Ni DRM ni tatouage : la confiance au lecteur, on embraye 08/11/2013 – Publié dans : Notre actualité – Mots-clé : , , , , , ,

[MÀJ 16.11 : tous les livres du catalogue sont détatoués, ça ne sera pas forcément effectif dans l’heure, mais dans 24h tout sera mis à jour normalement]

Cela faisait longtemps que nous tournions autour de cette idée sans réellement sauter le pas : après le tatouage basique, nous avons intégré grâce au script d’Immatériel, un tatouage beaucoup moins contraignant, situé à la fin du livre, pour remercier le lecteur. Ce n’était pas par peur. C’était, dans notre esprit, une forme de personnalisation du livre. Nous nous apercevons qu’elle n’est pas forcément judicieuse. La confiance au lecteur, nous l’avons, nous la donnons, et depuis le début (nous n’avons jamais posé de DRM sur nos livres).

watermark

Il est de toute façon inutile, tout à fait inutile, que de croire que le tatouage peut finalement servir à quelque chose — combattre le piratage ? Non, bien sûr. Responsabiliser ? Au final, plus nous mettons de limites, plus nous avons envie de les franchir, rien de neuf sous le soleil. Nous n’allons pas faire de grands discours, ce n’est pas une révolution en soi : nous suivons le mouvement de notre confrère et ami Numériklivres, et celui de bien d’autres avant, et décidons désormais qu’il n’y aura plus de tatouage sur nos livres. Si vous êtes des lecteurs attentifs, par ailleurs, sachez qu’il y avait déjà bon nombre de livres qui n’en possédaient déjà plus depuis longtemps… Une forme de test avant ce grand saut, et qui aujourd’hui nous amène à nous positionner ainsi, car notre unique « peur » serait d’abord de n’être pas lu… Alors, soit : le piratage existe, mais nous préférons faire ce que nous faisons le mieux, partager notre passion des beaux textes. La conscience du lecteur fera le reste.

CC BY-SA 3.0 - Brendan Mruk and Matt Lee

CC BY-SA 3.0 - Brendan Mruk and Matt Lee

Donc, nous sommes, en ce moment, en train de procéder à cette opération, et nous ne disons pas que nous pourrons « détatouer » tous nos titres d’un coup, car nous en avons beaucoup, mais c’est en cours, chers lecteurs. Voilà. [màj : ce sera bouclé avant vendredi prochain, en tout cas] Tout cela pour vous dire également que Publie.net 2.0 avance et se précise, Gwen Catalá est sur tous les fronts en ce qui concerne la construction de la nouvelle SAS, les (re)lecteurs continuent leur travail admirable — merci à eux — et nous aurons sans doute plusieurs bonnes nouvelles à vous annoncer d’ici la fin de l’année. Patience, donc. En attendant, notre catalogue est à votre disposition, piochez-y vos nouvelles lectures, sortez des sentiers battus, découvrez de nouvelles voix !

[divider style= »dotted » height= »40px » ] [button link= »http://publie.net/catalogue/ » round= »yes » size= »normal » color= »red » flat= »no » ]Découvrir le catalogue[/button]