Prochaines parutions de septembre à décembre 2016 12/08/2016 – Publié dans : Notre actualité – Mots-clé : , , , , , , , , , , , , , , ,

L’été peut être propice à la lecture (retrouvez par exemple nos conseils hors des sentiers battus proposés chez notre partenaire Rue89 courant juillet), aux voyages (suivre le périple d’Olivier Toussaint, Jean-Christophe Diedrich et Daniel Bourrion, on the route en Australie), aux écritures de vies irracontées (le chantier Rimbaud, vies imaginaire ouvert par Arnaud Maïsetti il y a quelques jours). Pour nous, c’est aussi un moment important pour préparer les parutions prévues à l’automne et à la fin de l’année. Nous travaillons dur pour cela, et grâce à l’aide de tous, notamment des nombreux auteurs, relecteurs, directeurs de collection qui apportent beaucoup à publie depuis plusieurs années maintenant, nous avons construit le très beau programme qui suit pour les prochaines parutions, de septembre à décembre prochain. Prenons date : des villes d’Asie aux fables de science-fiction en passant par l’écriture du corps, de la crise, le théâtre et la poésie photo, il y a matière à éprouver le monde tel qu’il est, était, sera. Nous sommes particulièrement fiers de ces livres, de leur engagement dans la langue et du travail effectué avec leurs auteurs  et nous avons hâte de pouvoir les partager avec vous !

 

09 septembre
Classiques connectés — Olivier Ertzscheid (seulement en numérique) / Temps réel

Le fantasme de la bibliothèque universelle de Borges est réalisé. Un programme d’intelligence artificielle mis au point conjointement par Google et Amazon a généré l’ensemble des livres pouvant être écrits. Dans ce qui fut le désert du Nouveau-Mexique, un territoire grand deux fois comme la ville de New-York abrite, sous terre, la plus grande banque de données de la planète : Textotal IV. La totalité des textes, écrits ou restant à écrire y est stockée. Le site s’appelle le Mundaneum 2.

16 septembre
Dedans Dehors — Arnaud Rykner (passage à l’impression papier) / ThTr

alors j’ai
j’ai rêvé   me dissoudre
j’ai rêvé   m’insinuer
sous les   portes
j’ai rêvé sortir être
ce nuage au loin

21 septembre

Big Bang City — Mahigan Lepage / La Machine ronde

Les villes ne sont pas des ensembles, ni même une pluralité d’ensembles. Ce ne sont pas des unités, pas des œuvres. Ce sont des additions de uns. La somme d’une multitude de uns engagés dans des rapports de juxtaposition et de coprésence. Dans les villes nombres, chaque terrain est une île. Entre immeubles voisins, des clôtures et des ruptures insurmontables.

05 octobre
La vie verticale — Lou Sarabadzic / Temps réel

Je souffre d’OCD. OCD c’est TOC en français mais on m’a diagnostiquée en anglais.

C’est une maladie de l’enfance ; parce qu’on la contracte quand on est enfant ; parce qu’on reste pour toujours un enfant terrifié ; parce qu’on ne croit plus à la légende de l’adulte.

Petite, je n’en ai jamais eu de doudou.

19 octobre
Ce qu’il faut — Corinne Lovera Vitali / Temps réel

C’était il y a pas si longtemps aussi je ne peux pas dire Il était une fois, je ne peux pas dire C’est un conte mon chéri, je ne peux pas dire On dit que, je ne peux pas croire que ça a passé si vite que même moi maintenant je pourrais ne pas croire que ça a existé comme quand on regarde un documentaire sur le Front Populaire ou un documentaire sur le Débarquement, ou peut-être pas si important mais comme quand on regarde une photographie des vieux quand ils étaient jeunes et que c’était leur vraie vie tandis qu’on n’existait pas soi, ça me fait pareil, ça s’est passé il n’y a pas si longtemps et c’est à moi que c’est arrivé, j’y étais, mais je vois ça comme un documentaire sur les vieux avec la même saleté d’émotion qu’on ne sait pas nommer, celle où on pleure en regardant des vivants devenus morts à la tv.

02 novembre
Millimètres — François Bonneau (passage à l’impression papier) / Temps réel

Gestes clairs dans l’air pâle
Et dense, de grands flux d’ombre,
De mots-à-nous,
Connivence acceptée, si en forme d’éclats,
Qui débordent à bord.
Lisse, le rugueux, sans un pli.
S’effacent et se délitent
Les millimètres entre les peaux,
Du quelque chose identité qui veut bien exister
Parce qu’on ne le nomme pas.
Pas de brouillard, pourtant.

18 novembre
Kalces — Florence Jou, Samuel Jan, Margaux Meurisse / Horizons

Elle◦assiste◦◦◦travaille◦son◦œil◦de◦judas.

30 novembre
Journal de la crise, 2007 — Laurent Grisel / Temps réel

Il ne faut pas « résister » aux puissances financières. Encore ce mot. Décidément pratiquement toujours associé à une impuissance de penser, à la fascination du lapin pour le serpent. Grands révolutionnaires, certes, mais immobiles. Non pas résister mais abattre cette puissance il faut, nous en libérer il faut.

07 décembre
S’occire — Olivier Matuszewski / L’Inadvertance

rien que vérité
synonyme
de mots à l’abattoir

Éléments de langage — Dominique Quélen / L’Inadvertance

le corps n’a pas de nom. La peau a cédé, travaillée de toutes parts. Des filins tendus au point de rompre dans des écoulements. Une furie d’os et de nerfs (tranchant, fer, ongle, feuille, aiguille, trait) exhibant des états successifs : douter, tenter des incursions, lutter sans fin contre soi. Et contre qui s’approche pour peser, si près, si près qu’on peut confondre ce qu’on touche avec ce qu’on est

14 décembre
Lendemain — Joseph Danan / ThTr

Et soudain / le sphinx aux yeux d’or est apparu / derrière moi / l’or a brûlé ma nuque / et je me suis retournée / il est là et il me fixe / et moi je ne puis le fixer / dis-moi / dis-moi ce que je cherche / dis-moi qui est Sadwell Hall / réponds-moi / parle / quelle question faut-il que je pose pour que tu me répondes ?

En parallèle, nous travaillons également à une refonte du site internet qui devrait normalement entrer en vigueur en septembre. Plus d’informations à ce sujet très bientôt.