Continuer à lire…

Traduire : un exercice d’équilibriste — Entretien avec Jean-Yves Cotté

Le travail de traduction est l’un de nos chevaux de bataille, et il est au coeur de nos futurs développements de 2014. Il nous est primordial. Il est une passerelle que l’on souhaiterait rendre encore plus forte, plus présente. C’est la raison d’être de la collection Publie.Monde, qui se forge sur les récits venus d’ailleurs et dont le volet de traduction est principalement assuré par Canan Marasligil (Turquie), Michel Volkovitch (Grèce) et François Bon — et cela va…

Continuer la lecture
Continuer à lire…

Lise Hascoët, illustratrice des « Veilleuses »

Lise Hascoët est une jeune illustratrice bretonne qui a participé au livre Les Veilleuses, écrit par Gwen Catalá. Ses travaux étant actuellement exposés à la Galerie de la Corne au Fer, nous lui avons posé quelques questions. Comment en es-tu arrivée à dessiner et à travailler la matière ? Le dessin, je le developpe depuis longtemps, j'ai juste commencé à dessiner des heures et des heures… et je le dois à une rencontre avec un…

Continuer la lecture
Continuer à lire…

L'atelier de traduction de Canan Marasligil

Afin de mieux saisir le parcours de Canan Marasligil, traductrice des anthologies Meydan | la place, je l'ai contactée pour un entretien. La beauté des textes et la rareté de la littérature turque contemporaine en France m'ont poussée à tenter d'en apprendre plus sur le parcours et les travaux de Canan, qui s'est révélée enthousiaste à partager son expérience, son amour du turc et ses questionnements sur son activité de traductrice. Voici donc une visite…

Continuer la lecture
Continuer à lire…

comment devenir auteur de romans d’espionnage en 10 leçons, questions à Patrick de Friberg

Nous proposons depuis bientôt 2 ans, sur publie.noir, une très forte série, les Dossiers Carignac (un des personnages récurrents, parce que c’est aussi une loi du genre), relevant de la pure tradition du roman d’espionnage, mais portés par une écriture nerveuse, précise, qui arrache.De l’auteur, je ne savais rien. La première publication de ces livres s’était faite sous le pseudonyme de Mornevert (Mission Oxygène, à partir de l’affaire GreenPeace), lequel s’était installé dans une longère en bord de…

Continuer la lecture