Un texte/Une voix — Sharon Tate ne verra pas Altamont/Marc Villard 08/12/2013 – Publié dans : Un texte/Une voix – Mots-clé : , , , , , , , , , , ,

[divider style= »dotted » height= »40px » ]

Aujourd’hui, c’est Marc Villard qui revient sur Sharon Tate ne verra pas Altamont et les circonstances de son écriture, en répondant à nos trois questions fatidiques :

coverQuelle est la phrase/anecdote/situation qui déclenche l’écriture de Sharon Tate ne verra pas Altamont ?

J’ai toujours été intéressé par cette période de l’histoire culturelle des États-Unis mais c’est en regardant une nouvelle fois le film Gimme Shelter sur le concert des Rolling Stones que j’ai voulu en savoir plus sur l’année 1969. On voit sur le film du concert la mort en direct du jeune Black et l’amateurisme de l’organisation. J’ai ensuite remonté le temps pour me rendre compte que Brian Jones avait été retrouvé noyé dans sa piscine quelques mois plus tôt. Quant à l’affaire Manson, elle a défrayé la chronique cet été-là. Il ne me restait plus qu’à relier l’ensemble et à créer un personnage « fil rouge » pour raconter la fin du rêve hippie. Néanmoins, ce livre intervient dans une collection proposant une fiction autour d’un fait divers. Il faut donc situer le tout début de ma réflexion au moment où les éditions Biro me proposent d’écrire le livre. Après, la difficulté fut de m’écarter de la demande pour élaborer un texte libre.

Si Sharon Tate ne verra pas Altamont était une personne ou un personnage, qui serait-il ?

Je dirais que Janis Joplin pourrait figurer un tel personnage. Créative, fragile, proche du Flower People et, surtout, révélée par un festival, celui de Monterey, moins dangereux qu’Altamont. Sa mort par surdose d’héroïne est à placer en droite ligne de l’univers psychédélique lié à l’époque. En résumé : la paix, l’amour, les drogues, la musique, le refus de l’establishment.

Quel passage/mot/extrait de Sharon Tate ne verra pas Altamont vous tient le plus à cœur et pourquoi ?

« - Sam, il nous faut une ambulance près de cet échafaudage. S’il y a un docteur parmi vous, est-ce qu’il peut y aller ?
Puis les Stones reprennent Under My Thumb. Plus bas, Murdock se meurt. Un jeune toubib en treillis se penche sur lui et le fait immédiatement dégager vers la tente de soins située derrière la scène. Sheryl trottine aux côtés du corps porté à bout de bras dans la cohue. Le costume de Murdock est rouge. La musique des Stones n’a plus d’importance, tout le monde a compris qu’il s’est passé quelque chose d’horrible. Devant la tente, l’un des flics lance à la cantonade « Pas la peine d’appeler un toubib pour ce gars, il est mort ». Sur le plateau, Mick annonce Brown Sugar que les Stones vont jouer pour la première fois en public.
Le staff d’Altamont et les gardes du corps s’agglutinent devant la tente où repose le cadavre. Les Angels ricanent un peu plus loin. Le corps est emballé dans une toile verte et porté vivement sur un brancard vers l’hélicoptère pendant que Sheryl murmure « Il voulait juste écouter la musique ». Hébétée, elle se recule et disparaît dans la foule qui est à nouveau debout. Elle marche dans la fraîcheur de décembre. Les cris de Sharon et de ses amis se confondent avec ceux des Angels, le dernier souffle de Murdock, « Je ne voulais pas vous descendre », la voix inquiète de Mick sur Under My Thumb. Elle doit fuir tout cela. Il lui reste cinquante mètres à parcourir avant la route qui la conduira à la Ford quand un hippie avec une moustache à la Crosby tend la main vers elle.
- Hé, ma sœur, t’en veux ?
Elle jette un œil égaré sur la main du Californien.
- C’est quoi ?
- Acide, chérie. Le genre atomique.
Elle prend les trois cachets et se les enfile rapidement. Une fille à demi nue lui propose un café dans une tasse sans âge. Sheryl avale le jus de chaussette et s’allonge sur le sol gras. Elle ne perçoit plus grand’chose. Elle voudrait redevenir une petite fille, collectionner les photos des animaux de la ferme, chanter avec la chorale. Ce genre de choses. »

Cette scène marque la frontière entre le souk de l’organisation et le moment où le concert bascule dans le drame, laissant place à la furie des Hell’s Angels. La violence des motards était présente dès le début des concerts mais les débordements étaient acceptables, venant d’eux. Après la mort de Meredith Hunter et celles, accidentelles, de trois autres personnes, nous avons changé de registre. Le Flower People ne sera plus jamais comme avant. Rappelons que l’idée stupide d’engager les Angels, en guise de service d’ordre, a été validée par les Stones. Cette scène indique aussi la peur généralisée et l’incompétence des responsables.

[divider style= »dotted » height= »40px » ] [button link= »https://www.publie.net/livre/sharon-tate-ne-verra-pas-altamont/ » round= »yes » size= »normal » color= »blue » flat= »no » ]Télécharger le livre[/button] [divider style= »dotted » height= »40px » ]

villardDécouvrez les autres livres de Marc Villard sur Publie.net dans la collection Publie.noir : Petite mort sortie Rambuteau et Don’t explain, ainsi que sa page auteur et son site avec ses dernières actualités.

Et à dimanche prochain !