Publie.net ouvre ses portes à nouveau ! 15/03/2014 – Publié dans : Notre actualité

Nous avions pris un mois de pause pour nous permettre de nous concentrer sur la transition de Publie.net et même si le temps file vite et que nous avons encore du pain sur la planche, nous sommes heureux de pouvoir relancer le site et de communiquer à nouveau. Pour les habitués, vous aurez sans doute remarqué que le blog est devenu le site et que le site est devenu la librairie (suis-je claire ?) : cela ne s’est pas fait sans quelques petits troubles d’URL de liens et d’images que nous devons recréer plus ou moins automatiquement, plus ou moins à la main. C’est pourquoi nous devons prendre le temps de refaire les pages des collections, sans trop culpabiliser quand même puisque vous pouvez avoir accès à tout notre catalogue en vous rendant directement sur notre librairie en ligne. En ce qui concerne les livres papier, la tache est plus urgente et nous sommes à pied d’oeuvre pour vous permettre de retrouver l’accès aux fiches-livres concernées.

Qu’est-ce qu’on a fait pendant ce mois-ci ? Est-ce qu’on se la coulait douce ? Oh, oui… On a lutté avec l’administration, mangé de la paperasse, couru dans tous les sens, c’est que ça ne s’ouvre pas en un claquement de doigts une SAS (finalement), on a défini de nouveaux axes, on a travaillé sur cinq nouvelles publications numériques, d’autres en papier ; on s’est posé beaucoup de questions, et quelques changements vont avoir lieu dans l’année, d’autres sont tout à fait imminents, d’autres sont déjà effectifs. Tout comme il est difficile de passer le flambeau, il n’est pas aisé de le reprendre non plus : on ouvre cette V2 de Publie.net en vous assurant que nous ne compt(er)ons pas nos jours et nos nuits pour vous proposer une offre de livres numériques et papier de qualité, nous allons tout faire également pour assouplir la machine, être le plus à l’écoute de nos lecteurs et de nos auteurs, tout en restant optimistes et engagés sur notre voie. Cela étant dit, on a remarqué que beaucoup de personnes attendent ce changement en pensant qu’il va y avoir des feux d’artifice dans tous les sens : notre objectif est de défendre le catalogue, de travailler avec des auteurs passionnés, et nous gardons le même ADN. Notre visage change un peu puisque c’est Gwen Catalá qui remplace François Bon à la tête de Publie.net, mais pas pour tout casser et refaire à neuf (sans quoi, il aurait mieux valu créer une nouvelle maison d’édition de A à Z) : on ne fait pas table rase du passé, car le passé a apporté énormément de bonnes choses et nous serions fous d’agir sans en tenir compte. Le catalogue, voilà la raison pour laquelle nous reprenons la suite de François Bon, car, allons, nous ne pouvions pas laisser Publie.net en friche ou à l’abandon. Des idées, nous en avons beaucoup, de modèles éditoriaux en expérimentations crossmedia, la palette des possibles est large, et nous ne sommes qu’au début de l’aventure (pour nous, et pour Publie.net en général, 2008 c’est tout récent finalement… et une éternité à l’échelle de l’édition numérique). À l’heure où les maisons d’édition (numériques ou papier) se créent et ferment avec la même frénésie, nous continuons d’avancer, encouragés par le soutien des auteurs et lecteurs — et aux côtés d’autres acteurs qui continuent de prouver que l’édition numérique et inventive n’est pas impossible à tenir dans la durée (un salut à Numériklivres en particulier).

Pour illustrer cette continuité, on a même retrouvé, pendant les transferts des sites, quelques petites archives (toutes consultables sur la machine à remonter le temps d’archive.org) de la librairie en ligne, et on espère que dans dix ans on pourra consulter avec la même émotion certains des instants figés du nouveau site de publie.net ; peut-être même que dans vingt ans, Marc Jahjah décidera d’écrire l’histoire de publie.net, qui sait, il en est bien capable !

Revenons-en au présent, de nouvelles publications vous disais-je, et pas des moindres : nous accueillons le magnifique Navigations de Marcello Vitali-Rosati, les nouvelles qui accrochent d’Audrey Gaillard avec Ventre vide (à paraître lundi), un texte essentiel de Christophe Bident Bernard-Marie Koltès, Généalogies (réédition avec la collaboration d’Arnaud Maïsetti), une toute nouvelle traduction des historiettes de Giacomo Leopardi par l’inénarrable Emmanuel Tugny avec Histoire du genre humain suivi d’Oeuvrettes morales, et enfin, un livre que nous présenterons également au Salon du Livre de Paris, l’aboutissement d’un cycle numérique mené par Guénaël Boutouillet et Catherine Lenoble : Lire+Écrire, un livre numérique sur l’édition, la lecture et l’écriture en réseau, avec la participation d’Olivier Ertzcheid, Laurent Neyssensas, Lionel Maurel, An Mertens, Jiminy Panoz, Antoine Fauchié… édité en partenariat avec la Région des Pays de la Loire, et qui a la spécificité d’être publié sous licence Creative Commons.

Nous travaillons également sur d’autres livres, notamment L’Arpète de Serge Abiteboul, un récit noir qui décape, et Monkey’s Requiem, un superbe recueil de nouvelles de Matthieu Hervé.

Du côté du papier, nous ne sommes pas en reste. Juste avant la pause, venaient de paraître En taxi dans Jerusalem de Sabine Huynh et Anne Collongues, et Ali & Ramazan de Perihan Magden, traduit par Canan Marasligil, les deux étant déjà disponibles en numérique. À venir très rapidement, La digue, de Ludovic Degroote ; Demain, Conrad traduit par Jean-Yves Cotté, qui amène également une toute nouvelle expérience numérique bilingue, que vous pourrez découvrir en avant-première au Salon du Livre.

sdl

Le Salon du Livre, justement parlons-en. Nous y serons présents le samedi 22 mars, toute la journée, sur le stand d’Immatériel (E13). En matinée, à 11h, nous ferons la présentation du livre Lire+Écrire avec Catherine Lenoble,  puis l’après-midi, rendez-vous avec Patrick de Friberg, Jean-Daniel Magnin et Jean-Yves Cotté pour une séance de dédicaces. Nous n’avons malheureusement pas la possibilité de vendre en direct les livres papier sur le salon, vous aurez donc droit à des cartes faites main et également à des codes de téléchargement pour des promotions numériques…

badge-02-noir

Encore une chose : parmi les changements, vous verrez apparaître une nouvelle collection, Point vif, qui permet de redonner un fil conducteur à la littérature contemporaine chez Publie.net et de mieux délimiter les textes, car le catalogue compte des textes à la forme plus expérimentale qui diffèrent de la littérature contemporaine classique (c’est donc une redistribution de la collection Temps Réel). Les textes qui entrent dans la collection Point vif ont une forme plus libre, moins traditionnelle, qui n’entre pas vraiment dans un genre bien distinctif, souvent entre deux, creusant dans cet écart la manière et l’originalité de leur propos. Les autres textes de la collection qui pourraient figurer dans la collection Temps réel, ont une forme plus classique, plus romanesque, tout en se confrontant à des thèmes de notre époque. Ce sont les mots de Pierre Ménard et nous le remercions d’avoir si bien su expliquer les choses. La nouvelle collection et la redistribution des titres du catalogue seront effectifs la semaine prochaine.

Voilà, on va donc continuer à travailler, à reconstruire le site, à accueillir de nouveaux auteurs, à prendre des risques, et à prendre du plaisir !