menard_notre-est-lointain

Notre Est lointain , ,

Prix numérique 4.99€
Prix papier 15.00€

Réinitialiser

En cas d'achat du livre papier, le livre numérique est téléchargeable sans frais supplémentaire.
Tous nos fichiers numériques sont sans DRM.

Télécharger un extrait
Télécharger un extrait EPUB Télécharger un extrait MOBI Télécharger un extrait PDF Lire l'extrait en ligne

Ce serait l’histoire des bêtes ce matin-là. L’histoire d’un col passé à pied et de l’orage. L’histoire des soupapes. L’histoire des héros sans nom qu’on s’obstine à chercher — une course-poursuite avec les étoiles.

Sur les routes de l’Europe, le long des fleuves interminables, sous le soleil, dans la poussière, toujours en mouvement, que cherchent-ils ?

Les héros de cette histoire se racontent au « nous ». Ils se déplacent en voiture, en vélo ou à pied. Ils dorment dehors ou chez l’habitant, ils écoutent leurs récits et ils partagent leurs danses. À défaut d’une même langue, c’est un élan commun qui les portent les uns vers les autres.

Alors que le monde alentour, le nôtre, n’en finit plus de sombrer dans sa propre caricature, ils partent vers des contrées où les rêves sont encore possibles.

Dans ce western de l’Est et d’aujourd’hui, les explorateurs sont doux et sincères. Indiens d’un soir entre les étoiles, ils ont pris le Danube pour guide et leur quête intime et magnifique, mille fois échouée et mille fois recommencée, ne connaîtra aucune frontière.

Le recueil Notre désir de tendresse est infini paraît le même jour que ce livre aux éditions publie.net ; il en est une version déclamatoire.

Poids 158.301 g
Dimensions 20.3 x 13.3 cm
Auteur

Sébastien Ménard

Collaborateur

Mahigan Lepage

Éditeur

éditions publie.net

ISBN numérique

978-2-37177-165-9

ISBN papier

978-2-37177-488-9

Nombre de pages

144

Date de parution 19/04/2017

Sébastien Ménard est né en 1986. Écrit en continu sur diafragm.net. Des légumes, des images et des mots : écriture, photographie au 40mm, vie sur la route, jardin, lecture à voix haute et construction de cabane.

Soyez le premier à commenter “Notre Est lointain”