suaudeau_miroir

Miroir de l’absente | Jean-Pierre Suaudeau , ,

Prix numérique 4.99€
Prix papier 19.00€

Réinitialiser

En cas d'achat du livre papier, le livre numérique est téléchargeable sans frais supplémentaire.
Tous nos fichiers numériques sont sans DRM.

Télécharger un extrait
Télécharger un extrait EPUB Télécharger un extrait MOBI Télécharger un extrait PDF Lire l'extrait en ligne

Un rien aura suffi, une phrase entendue quelques heures auparavant, le ressentiment manifesté par Anne à propos d’une histoire vieille de quarante ans, pour qu’un simple trajet en train le long de la Loire amène Antoine à raviver un passé refoulé. Tout l’y entraîne : les bribes de conversations entendues, les allées et venues des voyageurs et, à l’extérieur, le fleuve, miroir où se reflètent images et souvenirs de l’absente.

Tableau mental et sinueux, pareil au fleuve qui imprime au roman le rythme de son parcours, Miroir de l’absente témoigne de quelle manière le paysage façonne, à son insu, l’existence d’Antoine. À quoi s’ajoutent les fantômes qui gravitent autour de lui, proches oubliés ou disparus aussi bien que figures issues du cinéma ou de la littérature (la Penelope Cruz de Volver, des personnages de Faulkner ou de Proust), révélant, au fil des pages, un motif plus vaste, une présence singulière.

Poids 222.71 g
Dimensions 20.3 x 13.3 cm
Auteur

Jean-Pierre Suaudeau

Éditeur

éditions publie.net

ISBN numérique

978-2-37177-164-2

ISBN papier

978-2-37177-481-0

Nombre de pages

208

Date de parution 26/04/2017

Né en 1955, Jean-Pierre Suaudeau vit entre fleuve et mer, travaille, lit, écrit à Saint-Nazaire, ville ouvrière détruite et depuis en perpétuelle reconstruction. Pense que la ville, ouverte, mouvante, influence son rapport à l’écriture et le matériau que travaillent ses textes. Cherche à donner formes et traces au réel quand bien même celui-ci excède de beaucoup ce qu’on peut en révéler. Sait qu’on n’en finit jamais. Anime rencontres littéraires et cinématographiques.

Soyez le premier à commenter “Miroir de l’absente | Jean-Pierre Suaudeau”