[NOUVEAUTÉS] Demain, les Révolutions ! & Une Utopie moderne, de H.G. Wells 02/05/2018 – Publié dans : Notre actualité – Mots-clé : , , ,

En ces temps agités de contestations sociales, de crises répétées, de quêtes de modes de vie alternatifs, peut-être que les réponses aux questions qui nous taraudent sont à chercher à la fois dans le passé et dans l'avenir. Par exemple tout au long du 19e siècle, et jusqu'au début du 20e, période au cours de laquelle les révolutions et les révoltes se sont succédées et qui a engendré les anticipations révolutionnaires regroupées dans cette nouvelle anthologie, Demain, les révolutions !  À quel avenir rêve-t-on quand on est porté par l'espoir qu'un monde meilleur est possible ? Et que pouvons-nous apprendre de ces anticipations passées pour, nous, réinventer l'avenir ? Réponses dans cet ouvrage, qui n'en demeure pas moins ancré dans le présent : chaque Demain, les révolutions !  acheté d'ici à la fin du mois de juin soutiendra le mouvement actuel des cheminots (voir ci-dessous).

L'utopie, c'est aussi le terrain d'expérimentation d'un géant de la littérature d'anticipation et de science-fiction : H.G. Wells. Avec Une utopie moderne, Wells rêve aussi d'un autre monde, qu'il décrit dans ses moindres détails, sous la forme d'un essai romancé assez unique en son genre. Si certains passages de son récit sont datés (nous sommes au début du 20e siècle alors et tout progressiste qu'il soit H.G. Wells n'en demeure pas moins un produit de son époque), ce livre est essentiel pour comprendre le cheminement de l'auteur de La guerre des mondes et son engagement pour un avenir meilleur qu'il appelait de ses vœux. C'est aussi un livre qui n'a plus été édité en français depuis plus d'un siècle et qu'ArchéoSF a exhumé des archives de la littérature mondiale.

Deux livres pour célébrer, à notre façon, le cinquantenaire de mai 68 et rêver d'autres futurs radieux.

 

 

Aucune carte du monde n’est digne d’un regard si le pays de l’utopie n’y figure pas. — Oscar Wilde

1830, 1848, 1871, 1905, 1917… les révolutions et révoltes populaires se sont succédées pendant un siècle. Portés par une volonté de conquêtes sociales, d’une transformation profonde de la société et par l’espoir de voir leurs idées triompher, des auteurs engagés dans différents courants progressistes ont imaginé l’avenir des révolutions qu’ils vivaient ou qu’ils souhaitaient : à partir de théories ils projettent les lecteurs dans une ère nouvelle, un âge d’or à venir. Les sept textes réunis dans Demain, les Révolutions ! témoignent de la diversité des points de vue, des courants et des moyens de réaliser la révolution annoncée. Ces disciples de Saint-Simon et de Charles Fourier, socialistes et anarchistes, communards et anarcho-syndicalistes rêvent de voir le monde changer de base. Dans ces utopies et anticipations révolutionnaires, une nouvelle société se dessine : plus juste, plus fraternelle, plus égalitaire. Si ces espérances ne se sont pas toutes réalisées, elles contiennent des buts à atteindre qui sont toujours d’actualité, elles portent en germe l’émancipation du genre humain et le désir d’un avenir radieux. L’utopie n’est pas une illusion, elle est un idéal ; elle n’est pas une chimère, elle est un projet. Si, comme l’écrivait Victor Hugo, « l’utopie est la vérité de demain », hier comme aujourd’hui, avec tous les Jean Misère, continuons de bâtir des cités idéales, de chanter le temps des cerises et, demain, le soleil brillera toujours !

Lire la présentation complète sur le site d'ARCHÉOSF.

Table

Philippe Ethuin — Présentation
Louis Desnoyers — Paris révolutionné, 1834 — Réformateur et utopiste
Barthélémy Enfantin — Mémoires d’un industriel de l’an 2240, vers 1838 — Saint-simonien
Victor Hennequin — Scènes phalantériennes, 1850-1852 — Phalanstérien
Paschal Grousset — Le rêve d’un irréconciliable, 1869 — Socialiste
Louise Michel — L’Ère nouvelle, 1887 — Socialiste libertaire
Olivier Souëtre — La cité de l’égalité, 1892 — Anarchiste
Émile Pouget — Que nous réserve la révolution de demain ?, 1909 — Anarcho-syndicaliste

En accord avec Publie.net, ArchéoSF a décidé de reverser à la caisse de grève des cheminots 2,5 euros sur chaque exemplaire vendu en avril (précommande), mai (parution le 2 mai) et jusqu’à fin juin 2018. On vous explique pourquoi :

Parce que les auteurs des textes de l’anthologie Demain, les Révolutions ! étaient portés par une volonté de conquêtes sociales, d’une transformation profonde de la société et par l’espoir de voir leurs idées triompher, engagés dans différents courants progressistes ils ont imaginé un avenir radieux, une ère nouvelle, un âge d’or à venir. Parce que dans ces utopies et anticipations révolutionnaires, une nouvelle société se dessine : plus juste, plus fraternelle, plus égalitaire et que, si ces espérances ne se sont pas toutes réalisées, elles contiennent des buts à atteindre qui sont toujours d’actualité, elles portent en germe l’émancipation du genre humain et le désir d’un avenir radieux. Parce que l’utopie n’est pas une illusion, elle est un idéal ; parce qu’elle n’est pas une chimère, elle est un projet.

Parce que la maison d’édition Publie.net qui accueille la collection ArchéoSF porte des valeurs par exemple en intégrant des processus coopératifs avec des auteurs, en proposant une rémunération équitable des auteurs y compris pour les revenus issus des abonnements et des réflexions sur la société contemporaine et sur des formes de résistance à travers la littérature.

Parce que nous sommes attachés aux biens communs, à l’action collective, que nous refusons que toute la société soit marchandisée et que les acquis sociaux de tou-te-s disparaissent peu à peu pour augmenter les profits de quelques-un-e-s , parce que les cheminot-e-s ont toujours partie prenante de combats sociaux dont les effets ont été bénéfiques pour tou-te-s.

Comme l’écrivait Victor Hugo, « l’utopie est la vérité de demain », hier comme aujourd’hui, continuons de bâtir des cités idéales, de chanter le temps des cerises et, demain, le soleil brillera toujours !

PAPIER
DATE DE PUBLICATION 2 mai 2018
PRIX 22€
ISBN PAPIER 978-2-37177-190-1
PAGES 272

NUMÉRIQUE
DATE DE PUBLICATION 2 mai 2018
PRIX 4,99€
ISBN NUMÉRIQUE 978-2-37177-545-9

Vous pouvez commander ce livre directement sur notre boutique (une manière de soutenir la maison d’édition et ses auteurs) ou en ligne (Place des librairesAmazon, etc.) — et bien évidemment chez votre libraire en lui indiquant l’ISBN 978-2-37177-190-1, distribution Hachette Livre.

ACHETER LE LIVRE

Quittant le domaine des rêves, les Utopies en viendront à se dessiner en projets d’exécution, et l’humanité entière façonnera l’État Mondial définitif, l’État Mondial juste et beau, vaste et fécond, qui ne sera plus une Utopie, puisqu’il sera notre monde. — H. G. WELLS

Avec ses scientific romances, H.G. Wells a imposé de grands thèmes classiques de la science-fiction : le voyage temporel dans La Machine à explorer le temps, les manipulations génétiques dans L’Île du docteur Moreau, l’invisibilité dans L’Homme invisible, l’invasion extraterrestre dans La Guerre des Mondes ou encore l’exploration spatiale dans Les Premiers hommes sur la Lune. L’essai romancé Une Utopie moderne (1905) synthétise toutes les idées politiques, économiques et sociales qui imprègnent la production romanesque d’H.G. Wells. Il projette deux touristes terriens sur un double de notre planète sur laquelle s’est développée une Utopie Moderne. Continuateur de Platon, il décrit sa société idéale de l’avenir gouvernée par un État mondial où les femmes sont émancipées, le racisme est refusé, la machine libère l’homme, l’économie est contrôlée.

Ce texte est réédité pour la première fois depuis 1907 en langue française.

« Un ouvrage fondamental » Joseph Altairac

EXTRAIT

« Par-delà Sirius, dans les profondeurs de l’espace, plus loin que la portée d’un projectile voyageant pendant un milliard d’années, plus loin que l’œil nu ne peut voir, scintille l’étoile qui est le soleil de notre Utopie. Pour ceux qui savent où regarder, aidant de bons yeux avec une puissante lorgnette, cet astre avec trois autres apparemment groupés autour de lui (bien qu’ils soient distants de milliards de kilomètres), forme une vague tache de lumière. Autour de ce soleil tournent des planètes, semblables à nos planètes, mais accomplissant un destin différent, et, à sa place au milieu d’elles, se trouve Utopie avec sa sœur la Lune. C’est une planète identique à la nôtre, avec les mêmes continents, les mêmes îles, les mêmes mers et les mêmes océans ; un autre Mont Fuji y dresse sa beauté au-dessus d’une autre Yokohama, un autre Matterhorn y surplombe le glacier chaotique d’un autre Théodule. Cette planète est à tel point pareille à la nôtre qu’un botaniste y rencontrerait chacune des espèces terrestres, jusqu’à la moindre plante aquatique ou la plus rare fleur alpestre.
[…] Naturellement et forcément, les destinées de ces deux planètes divergeront ; désormais des hommes mourront ici que la sagesse utopienne préservera là-bas, et peut-être, inversement, en préserverons-nous ici d’autres. Des enfants naîtront à eux et non à nous, à nous et non à eux ; mais cet instant-ci, où vous lisez, est le moment du départ, et, pour la première et la dernière fois, les populations de nos planètes sont sur la même ligne.
Nous sommes obligés, à l’heure actuelle, d’avoir recours à une hypothèse de ce genre et à nulle autre. L’autre alternative est une Utopie de mannequins, de poupées ressemblant à des anges, avec des lois imaginaires s’adaptant à des gens invraisemblables, — en somme une entreprise sans intérêt.
Nous pouvons par exemple supposer qu’il existe là-bas un homme tel que j’aurais pu être, plus instruit, mieux cultivé, employant mieux ses facultés, plus svelte et plus actif (et je me demande ce qu’il fait). Et vous, Monsieur ou Madame, vous avez là-bas votre double aussi, de même que tous les hommes et toutes les femmes que vous et moi connaissons. Je doute que nous les rencontrions jamais, ces doubles, et je ne sais si la rencontre serait agréable ; mais en descendant des montagnes désertes, vers les routes, les villages et les demeures du monde utopien, nous apercevrons certainement çà et là des visages qui nous rappelleront singulièrement des gens ayant vécu sous nos yeux. »

Lire la présentation complète sur le site d'ARCHÉOSF.

PAPIER
DATE DE PUBLICATION 2 mai 2018
PRIX 22€
ISBN PAPIER 978-2-37177-551-0
PAGES 316

NUMÉRIQUE
DATE DE PUBLICATION 2 mai 2018
PRIX 4,99€
ISBN NUMÉRIQUE 978-2-37177-194-9

Vous pouvez commander ce livre directement sur notre boutique (une manière de soutenir la maison d’édition et ses auteurs) ou en ligne (Place des librairesAmazon, etc.) — et bien évidemment chez votre libraire en lui indiquant l’ISBN 978-2-37177-551-0, distribution Hachette Livre.

ACHETER LE LIVRE