Continuer à lire…

[REVUE DE PRESSE] Et le quotidien, alors, serait matière à faire du mieux ? (l’un des « Millimètres » de François Bonneau)

Article à retrouver ici, merci ! En nouveau Jonathan Swift, François Bonneau mesure en « MILLIMÈTRES » les distances qui unissent (ou séparent) les hommes et leurs mondes. Avant de révéler son visage humain, et son indomptable propension à la transgression, il se sert d’une métaphore extrêmement rationnelle et frôle les frontières inaccessibles du calcul infinitésimal pour revendiquer le naturel heureux de chaque existence, l’exiguïté des destins humains que contredit la force irrépressible de l’amour… J’ai découvert…

Continuer la lecture
Continuer à lire…

[NOUVEAUTÉ] Millimètres, de François Bonneau

Paru en 2011, Millimètres, de François Bonneau, existe désormais en version papier. Un petit livre à glisser dans sa poche, dont voici un extrait : Et ce grand lézard de l’enfance, sur le tableau mouvant, entre d’autres différents tableaux, entre des épisodes, à cet âge on ne fait pas de différence, surface à informer, surface à oublier, formes mouvantes, écran qui aurait dû distraire, qui aurait dû cette fois-ci encore, c’était pourtant le programme, le lézard…

Continuer la lecture