[NOUVEAUTÉ] La comédie urbaine, de Sébastien Doubinsky 6 janvier 2021 – Publié dans : Notre actualité – Mots-clés :

Ce n'est jamais anodin de faire revivre un livre. Ou de prolonger son chemin. La comédie urbaine, paru initialement chez Hors Commerce il y a un peu moins de vingt ans, n'était plus disponible depuis longtemps, et aujourd'hui son énergie nous ravive. Trilogie électrique et hilarante, la Comédie nous emmène de personnage en personnage, de bar en bar, d'odyssée électro en épopée vaudou. Au centre de ce triple périple : un désordre amoureux des plus vivifiant. Beau programme. Surtout, La comédie urbaine nous amène à cotoyer des protagonistes vivants qui font de leur mieux (souvent bien mal) pour ne pas tout faire foirer. N'est-ce pas notre lot quotidien ? Ici, bandits poètes,  barman en quête d'âme sœur et philosophe raté se partagent la tête d'affiche d'un film très prenant, à l'humour omniprésent, qui rappelle par moments les comédies douces-amères des frères Coen. Surtout, c'est un beau prétexte pour retrouver Sébastien Doubinsky en français dix ans (!) après notre réédition numérique des Vies parallèles de Nikolaï Bakhmaltov et après ses derniers livres parus notamment chez Joëlle Losfeld (La trilogie babylonienne, et Quién es? par quoi j'avais commencé à le lire en 2010). Le ton, le rythme, l'humour, la bonne humeur, les fiascos sentimentaux, la douceur : tout y est. Quelle meilleure façon de commencer l'année ?

 

*

 

Tous [les personnages] sont les acteurs d’une comédie urbaine qui ne prétend rien de plus que mettre en scène notre propre existence. Une ambition qui pourtant ne se dévoile pas avant d’atteindre son but, nous laissant troublés et comme un peu émus d’avoir été ainsi mis à nu.

Camille Decisier, Le Matricule des anges

 

*

Le moment est peut-être enfin venu.
Les Bandits Poètes.
Je vois d'ici les titres dans les journaux.
Pleine page.
Avec nos photos.
Le coup du siècle.

C'est l'histoire non d'un mais de trois mecs qui vont révolutionner sans le savoir l'inépuisable jeu de l'amour et du hasard que la littérature cherche à circonscrire depuis ses balbutiements. Notre premier est un poète raté prêt à tout pour immortaliser sa muse dans son œuvre ; notre deuxième est un as des cocktails et de l'échec amoureux ; notre troisième est un ex-cobaye de l'industrie pharmaceutique à la rencontre du Vaudou. Qu'ont-ils tous en commun ? La vie, l'amour, la fougue, l'alcool, le désir et les sentiers tortueux de cet âge insolent qu'est la vingtaine. Ensemble, ils font plus que se croiser, ils se lancent dans une inoubliable course de relai vers le nirvana amoureux. Le tout sous l'œil attendri, amusé et fatigué des femmes qui traversent leur vie.

On l'aura compris, La Comédie urbaine n'est ni La Divine comédie ni La Comédie humaine. Surfant sur d'autres énergies, elle témoigne pourtant d'un superbe élan d'humanité, sans jamais cesser d'être divinement drôle. Un sacré shot de lose dans un océan de désir et de douceur.

296 pages
ISBN papier 978-2-37177-606-7
ISBN numérique 978-2-37177-247-2
22€ / 5,99€

 Vous pouvez commander ce livre directement sur notre boutique (une manière de soutenir la maison d’édition et ses auteurs) ou en ligne (Place des libraires, etc.) — et bien évidemment chez votre libraire en lui indiquant l’ISBN 978-2-37177-606-7, distribution Hachette Livre.

ACHETER LE LIVRE

« Lettre d'info de janvier 2021
Carnet de bord 2020, semaine 51 »