[REVUE DE PRESSE] Le Journal du brise-lames lu par Guillaume Lecaplain (Libé) 23 juin 2020 – Publié dans : La revue de presse – Mots-clés :

Merci à Guillaume Lecaplain pour sa lecture que l'on peut retrouver ici (Libération du 13 juin 2020)

Vous êtes une boule à peu près rose et vous roulez sur un banc de pixels. Des sonorités étranges accompagnent votre itinéraire. Alors vous entendez la voix d’une femme vous parler d’un vieux bâtiment. Le Journal du brise-lames de Juliette Mézenc sort accompagné d’un jeu vidéo expérimental signé Stéphane Gantelet. L’objet est à la fois une façon d’explorer le texte avec sa souris et une excroissance numérique un rien hypnotique. Livre et jeu vidéo explorent l’histoire et la géographie du brise-lames de Sète, qui protège le port des assauts de la Méditerranée depuis 1821. Ils en font l’auteur d’un journal - « Je suis, à l’extrême sud de la ville, une sorte de frontière » - mais aussi le décor d’une narration et le support d’un épuisement de lieu. Si l’écriture de Mézenc se fait guide, c’est pour mieux nous perdre. « Éprouvez la réalité de ce seau à demi rempli d’eau, touchez cette truelle sur laquelle le béton est encore humide, passez la main sur la tapisserie en lambeaux, vous pouvez même en déchirer un morceau, ça vous fera un souvenir, une fois là-haut. Cette enfilade de pièces ne semble jamais finir mais passons. » G. Le.

« Carnet de bord 2020, semaine 26
[REVUE DE PRESSE] L'homme heureux : Et déconstruire ne suffit pas, il faut détruire »