[NOUVEAUTÉ] Riposte digitale : pour des maîtres d'armes des réseaux, d'Olivier Le Deuff 02/10/2019 – Publié dans : Notre actualité – Mots-clés : , , , , , , ,

Le monde numérique a connu une mutation brutale dans les 15 dernières années (la fameuse expression, reprise à tort et à travers depuis, de web 2.0 date de 2004). Pour s'en convaincre, il suffit de voir combien le web s'est transformé. On est passé d'une myriade de blogs et de sites, fédérés pas des outils légers et contrôlés à des degrés divers par leurs auteurs ou animateurs à des intermédiateurs centralisés capturant des centaines de millions d'usagers et la valeur de leurs données, de leurs interactions ou de leurs intérêts. De nouvelles formes de publication et de rapport à l'autre ont vu le jour, et désormais la moindre application capable de fédérer une base d'utilisateurs conséquente est immédiatement l'objet de rachat spectaculaire par ces grosses entreprises mondialisées (les fameux GAFAM). Des critiques tentent de trouver des ouvertures pour redonner aux usagers le contrôle de leurs pratiques et leurs outils. Mais en attendant, où pouvons-nous nous situer parmi ces clusters (terme qui en anglais recouvre autant les regroupements de serveurs informatiques que les amas de galaxies) démesurés ? Et surtout, comment faire, à notre niveau individuel, ou de petites communautés, pour y survivre ?
Le livre d'Olivier Le Deuff, Riposte digitale se propose de vous aider à y trouver votre place, et à faire de ces écosystèmes (vu ce que sont devenus des outils comme Twitter ou Facebook, on peut parler de jungle) des territoires où l'on se sent à nouveau (en paix avec) soi-même. Ce n'est pas une mince affaire : sollicitations permanentes, bruit médiatique, effets pervers du buzz à tout prix, comportements haineux anonymes, culte du clash,  marketing de soi, assujettissement à la publicité (liste non exhaustive). Vous pensez vous aussi qu'une riposte est nécessaire ? Alors ce livre est fait pour vous.

Il est aberrant de considérer que la connaissance et l'ensemble des savoirs étant directement accessibles, il n'y aurait plus qu'à s'y plonger à l'envi. Nous avons d’autant plus besoin de maîtres dans ce libre accès que nous sommes passés de l’arbre au labyrinthe, d’un monde où les savoirs étaient classés et contrôlés par des autorités traditionnelles à de nouveaux mécanismes. Il ne s’agit pas de juger négativement les évolutions en cours, mais de veiller à ce que les clefs d’accès soient conférées au plus grand nombre afin que l’accès technique soit corrélé avec l’accès intellectuel.

En ligne, faut-il être partout ? Quel type de réseaux sociaux faut-il privilégier ? Quelle présence régulière ? Quels buts ? Comment s’armer face aux bouleversements des mondes connectés ? Plusieurs pistes dans cet ouvrage de référence pour devenir maître d’armes des réseaux.

Extrait

Ce livre ne prétend pas livrer des recettes toutes faites, mais plutôt apporter une réflexion à tous les instituteurs du digital dont je fais partie. Je me considère en effet comme instituteur notamment en tant qu’enseignant en IUT où il s’agit de former à des aspects pluridisciplinaires (encodage et production de code, publication de documents et d’information sur le web, développement des capacités d’analyse et d’évaluation de l’information). Les maîtres que j’évoque ici sont finalement ces nouveaux maîtres d’école, c’est-à-dire à la fois ceux qui exercent au quotidien au sein des institutions scolaires et universitaires et surtout ceux qui cherchent à être des maîtres de la skholè, cette capacité à étudier qui repose sur une attention et une volonté d’exercer son entendement en dehors des logiques d’agitation de l’esprit.

Plaider pour des maîtres d’armes des réseaux revient également à plaider pour une nouvelle École, dans une refondation autant spirituelle que technique tant les enjeux de formation actuels et à venir méritent une interrogation en ce qui concerne les fondamentaux que l’on souhaite transmettre.

Jusqu’à maintenant, on a oscillé entre des tentatives de rénovation peu convaincantes se contentant surtout de quelques équipements et quelques formations aux usages, et des intégrations partielles de formation à l’informatique voire d’éducation aux médias. La formation a trop souvent privilégié le paradigme de l’usager plutôt que celui du citoyen éclairé.

Des pistes plus durables existent néanmoins, quoique sans doute plus complexes à mettre en place, car il n’existe pas de recettes miracles.

*

*        *

 

160 pages
ISBN papier 978-2-37177-582-4
ISBN numérique 978-2-37177-224-3
16€ / 5,99€

 Vous pouvez commander ce livre directement sur notre boutique (une manière de soutenir la maison d’édition et ses auteurs) ou en ligne (Place des libraires, etc.) — et bien évidemment chez votre libraire en lui indiquant l’ISBN 978-2-37177-582-4, distribution Hachette Livre.

 

ACHETER LE LIVRE