[NOUVEAUTÉ] Les Autres vies de Napoléon Bonaparte 29/06/2016 – Publié dans : Notre actualité – Mots-clé : , ,

Nous y sommes ! Partez à la découverte des autres vies de Napoléon Bonaparte, dans une anthologie réunissant cinq textes (dont deux romans) uchroniques, publiée dans la collection ARCHÉOSF (découvrir tous les livres).

Et si Napoléon avait suivi les traces d’Alexandre le Grand et envahi le Moyen-Orient ? S’il s’était évadé de Sainte-Hélène à bord d’un submersible faisant furieusement écho au Nautilus ? Si l’Empereur des Français avait conquis l’Amérique du Sud, avait coulé des jours paisibles dans une plantation de Louisiane ? C’est tout cela et bien plus encore qui est raconté dans ce volume, consacré aux autres vies de Napoléon Bonaparte, celles qui n’ont pas existé.

cover-uchronies

Dès le XIXe siècle, la vie de Napoléon Bonaparte devient le sujet de réécritures sous la forme d’uchronies et d’histoires secrètes : et si le destin de l’Empereur des Français avait été différent ? Bien avant Victoire à Waterloo (1937) de Robert Aron, Napoléon Bonaparte lui-même se prête aux jeux des conjectures historiques dans le Mémorial de Sainte-Hélène, dictant, le 26 août 1816, huit observations dont les conclusions invitent à croire qu’un dénouement différent eût été possible pour la dernière bataille de l’Empereur.
Napoléon apocryphe – Histoire de la conquête du monde et de la monarchie universelle 1812-1832 de Louis Geoffroy est la première véritable uchronie. Dans ce roman publié pour la première fois en 1836, l’auteur lance Napoléon Bonaparte, vainqueur de la campagne de Russie en 1812, à la conquête du monde. Il invente aussi la mise en abyme : un auteur obscur apparaissant dans l’ouvrage imagine une ligne temporelle qui serait la nôtre comme le fera bien plus tard Philip K. Dick dans Le Maître du Haut-Château (1962). En vingt ans Napoléon établit la monarchie universelle. Cette uchronie n’est pas seulement militaire et se fait aussi littéraire (que d’œuvres inconnues de nous apparaissent dans ce roman !), scientifique (dessalement de l’eau de mer), archéologique (la redécouverte de Babylone), technologique (percement du Canal de Suez) pour constituer un ensemble étrangement méconnu (les rééditions sont rares) et pourtant loué par les spécialistes, de Pierre Versins à Éric B. Henriet.
En 1854, Joseph Méry publie Histoire de ce qui n’est pas arrivé. Napoléon Bonaparte, au cours de la campagne d’Égypte, enlève la ville de Saint-Jean-d’Acre et, tel un nouvel Alexandre le Grand, se lance à la conquête du Moyen-Orient jusqu’à l’Inde.
La courte nouvelle Insanité de l’humoriste Alphonse Allais se situe au croisement de l’uchronie et de l’histoire secrète. L’argument conjectural apparaît aussi avec l’idée de fécondation artificielle. Nous y rencontrons enfin la descendance de Napoléon Bonaparte.
Dans Évasion d’empereur, roman relevant de l’histoire secrète, le capitaine Danrit évoque un projet d’évasion de Napoléon de son exil atlantique au moyen d’un sous-marin extrapolé. Celui qui a été surnommé le « Jules Verne militaire » y décrit en effet un submersible conçu sur les plans de Fulton (inventeur réel du Nautilus) par Paul Paoli, le fils de l’indépendantiste corse, opposant de Napoléon Bonaparte, afin de rendre à l’Empereur sa liberté.
En 1931, H.A.L. Fisher participe à une série d’articles uchroniques recueillis la même année dans le volume If, or History Rewritten. Si Napoléon s’était enfui en Amérique raconte l’asile de l’Empereur aux États-Unis et son destin outre-Atlantique. Napoléon n’abandonne pas ses ambitions, les réalise malgré les difficultés rencontrées sur son parcours mais ne sera finalement jamais satisfait par sa destinée.
Plusieurs fois reprise par des éditeurs anglo-saxons, disponible en allemand, cette nouvelle n’avait jusqu’alors jamais été traduite en français. Elle est ici présentée abondamment annotée.
L’idéologie et les thèmes développés par certains des auteurs ici rassemblés peuvent sembler désuets ou choquants pour notre époque, notamment au sujet des femmes, des étrangers ou de la religion. Ces textes, écrits sur une période d’un siècle, entre 1836 et 1931, témoignent de leur époque.
Textes de Louis Geoffroy, Joseph Méry, Alphonse Allais, Capitaine Danrit & H.A.L Fisher (traduit de l’anglais par Philippe Éthuin)

Acheter sur Publie.net (papier et numérique) via Paypal / Virement / Chèque

Acheter sur Place des Libraires

Acheter sur Amazon