Une collection dirigée par Mahigan Lepage

« La machine ronde ». Une vieille expression, rencontrée dans les Fables de La Fontaine, qui signifie : la Terre. La réactiver aujourd’hui pour nommer une collection de récits contemporains qui, d’une manière ou d’une autre, s’inventent dans le mouvement ou le dépassement des frontières. Des textes qui prennent acte des déplacements contemporains des notions de territoire, d’urbanité et de mobilité.
Routes, voyages, traversées, chevauchements, paysages monde, ville globale : autant de façons d’approcher le territoire comme un espace mobile et indivis. Quelles formes narratives neuves, dans un monde désancré ?
Loin de toute notion d’exotisme, c’est notre réalité même que ces récits interrogent, en variant les vitesses et les perspectives, en adoptant des points de vue mobiles, ou en explorant des villes et des pays plus brassés, où les rouages du réel se rendent mieux visibles.
« La machine ronde ». Une inscription dans le mouvant du monde.